Replay du lundi 5 avril 2021

Montagne : On se questionne avec Fredi Meignan

- Mis à jour le

Il y'a déjà plusieurs mois, Fredi Meignan avait déjà fait ce constat : la montagne attire de plus en plus, et notamment des "locaux". L'occasion pour notre expert de se poser quelques questions positives.

La fréquentation de la montagne pousse Fredi Meignan à se poser quelques questions positives
La fréquentation de la montagne pousse Fredi Meignan à se poser quelques questions positives © Getty - Brigitte Blättler

En septembre dernier déjà, Fredi Meignan nous parlait déjà de la fréquentation record en montagne. Elle avait été, alors, la top destination de notre été. Succès non-éphémère, preuve en est cet hiver, et qui pousse notre expert à se poser quelques (bonnes) questions positives. 

Pour Fredi, cette fréquentation révèle plusieurs évolutions. Une évolution forte avant tout : de plus en plus de locaux prennent le temps de découvrir leurs montagnes. Des visiteurs qui n'en avaient pas forcément l'habitude auparavant, mais qui ont envie désormais, de partir à la conquête de tous les secrets de nos massifs. 

Autre évolution de cette fréquentation, mais celle-ci plus discrète, comme nous le précise Fredi., c'est ce besoin, pour ce nouveau public (et pas que) de renouer avec la nature. De partir en quête du grand air et de rentrer en contact avec la nature. Fredi nous donne en exemple cette famille, qui au lieu de se réfugier dans sa voiture, a tout de même profité du paysage, alors que le vent soufflait et qu'ils étaient en plein courant d'air.  Autre exemple, ces deux jeunes iséroises qu'a croisé Fredi et qui revenaient de bivouaquer, par nuit froide, à 2.000 mètres d'altitudes. 

Tous ces constats ne seraient-ils donc pas la preuve que nous nous sommes enfermés dans la recherche du confort maximum, et qu'aujourd'hui, nous nous sentons isolés de la nature ? Ecoutez la Carte Blanche de Fredi Meignan. 

Mots clés: