Replay du mardi 27 octobre 2020

La carte blanche à Grenoble : une révolution technologique pour le théâtre filmé

- Mis à jour le

Fini les pièces de théâtre filmées avec les images qui écrasent le spectacle. Des chercheurs isérois ont trouvé la solution !

Théâtre et recherche en sciences du numérique - Projet KINOAI, avec l'Inria et l’Université Grenoble Alpes
Théâtre et recherche en sciences du numérique - Projet KINOAI, avec l'Inria et l’Université Grenoble Alpes - © 2020 IMAGINE.

Voici l'histoire d’une rencontre assez inattendue entre théâtre et sciences du numérique. C’est une équipe de recherche de Grenoble qui mêle des chercheurs d’Inria et de l’Université Grenoble Alpes qui se sont intéressés à la question de la captation vidéo dans le cadre d’une création théâtrale en proposant un outil innovant d’aide à la mise en scène.

Avant de vous en dire plus, faisons appel à votre mémoire... Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez regardé une pièce de théâtre à la télé ?  Vous vous êtes sûrement dit :  c’est bien… mais toute l'image est écrasée. La scène… les comédiens… le décor… Et bien, des chercheurs isérois ont trouvé le moyen de regarder le théâtre à la télé, sans cet effet d’écrasement…

Cette équipe de recherche d’Inria a mis à disposition du metteur en scène participant à l’expérimentation, des algorithmes - c’est-à-dire une suite de calculs informatiques - qui permettent à partir d’une seule caméra, et d’un seul plan du plateau, de simuler la présence de 8 à 10 caméras haute définition en permettant la découpe de ce même plan en plusieurs sous-plans.

Pour en savoir plus, écoutez la carte blanche de ce mercredi 27 octobre, avec Pauline  Tardy-Galliard, chargée de communication de L’Institut National de Recherche en Sciences & Technologies du Numérique.

Mots clés: