Replay du mardi 13 avril 2021

Les énergies renouvelables et le développement de la mobilité durable par Martin Lesage

- Mis à jour le

De plus en plus on voit apparaitre des solutions de mobilité du quotidien qui font appel à nos jambes et à la fée électricité, comment les conjuguer avec les enjeux écologiques.

L'énergie verte
L'énergie verte © Getty

Trottinettes et vélos électriques, individuelles ou en libre-service, train ou tram qui roulent à l’électricité, autopartage électrique, ou aussi scooters, motos et voiturettes 2 places électriques, sans parler des citadines électriques 4 ou 5 places, comparés à nos voitures habituelles à essence ces modesde déplacement électriques sont l’avenir de la mobilité, et nous permettront de faire des économies et de bons placements.

Il n’y a pas que le nucléaire 

Les gisements d’énergies renouvelables ne sont encore que très peu exploités, que ce soit le solaire photovoltaïque, l’éolien terrestre et marin, ou le solaire thermique et le bois sous toutes ses formes, bûches, granules, plaquettes, ou digéré dans des méthaniseurs... Nous n’en sommes encore qu’à 12% de notre mix énergétique.
L’association Negawatt, l’Ademe et d’autres instituts d’études ont fait des projections sur 2050 en 100% Energies renouvelables, et tous constatent qu’il est posssible de remplacer progressivement le pétrole et le nucléaire, en n’employant que le tiers du gisement total

La solution

Combiner la production avec du stockage de l’électricité, dans des batteries, ou en pompant l’eau pour la remonter dans les lacs de barrages, en transformant l’énergie en hydrogène, qui se stocke dans de grands réservoirs souterrains, de façon bien moins dangereuse que les déchets nucléaires.

Où trouver l'argent nécessaire ?

En ce moment, une partie des Français épargnent, notamment ceux qui sont en télétravail à temps plus ou moins complet. Et nous avons moins besoin de notre voiture, ce qui constitue une source d’économie supplémentaire.
Et c’est là que nous pouvons tous intervenir, quel que soit la taille de notre bas de laine
Si vous avez de quoi payer ou emprunter entre 10.000 et 20.000€ (le prix de la voiture que vous n’achetez pas par exemple) et que vous avez un toit, vous pouvez vous-même acheter votre centrale solaire : elle produira pendant des dizaines d’années, et vous rapportera bien plus que le livret A ou l’assurance vie.
Avec quelques centaines ou milliers d’euros, vous pouvez acheter des parts de sociétés comme Enercoop ou Energie partagée,et financer des éoliennes, chaufferies bois, ou centrales photovoltaïques
Et si vous n’avez que quelques dizaines ou centaines d’euros, investissez dans des centrales dites villageoises ou citoyennes, qui vont couvrir de panneaux les toits des écoles ou mairies, salles des fêtes ou gymnases de votre territoire.
Choisissez votre fournisseur d’énergie qui vous garantit des énergies 100% renouvelables.
Vous voyez qu’il y en a pour toutes les bourses... et que vous pouvez contribuer au virage des énergies renouvelables en plaçant vos économies dans l’énergie de demain.
E n'oublions pas que l’énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.

Mots clés: