Replay du dimanche 7 mars 2021

"Miranda" le parcours d'une réfugiée mexicaine

- Mis à jour le

Dans son deuxième roman, "Miranda" l'auteur et enseignant rémois Philippe Cuisset vous fait plonger dans l'enfer des cartels de la drogue mexicain. Il vous fait partager le périple d'une jeune femme vers la liberté.

Miranda de Philippe Cuisset
Miranda de Philippe Cuisset © Radio France - Christelle Lapierre

"Miranda" de Philippe Cuisset aux éditions Kyklos

Un roman qui dresse le portrait d'une réfugiée mexicaine.

Miranda est une jeune femme, que l'auteur et enseignant Philippe Cuisset, a croisé,  à Reims, sur un camp de réfugiés et de demandeurs d'asile pendant l'automne 2017. De cette rencontre, il a imaginé le parcours d'une "migrante" comme on les nomme trop souvent, qui a fuit la violence des cartels de la drogue et de la prostitution au Mexique.

Bien que Miranda soit essentiellement une héroïne de papier ou l’ombre indécise de quelques souvenirs vagues, je l’ai croisée au cours de l’automne 2017 à Reims sur un camp de réfugiés et de demandeurs d’asile. Miranda n’est qu’une des innombrables figures de l’abandon qui s’échouent sur les plages, s’épuisent au pied de murs fraîchement érigés, disparaissent sur le fil ininterrompu de l’exil avant de mourir dans les mascarades savantes des études statistiques. M’est-elle apparue dès le début sous la forme d’un squelette ? Je l’ignore, mais il fallait bien que quelqu’un songe un jour à lui rendre un peu de sa chair.

"Miranda" est le deuxième roman de  Philippe Cuisset. Dans son premier ouvrage "Zacharie Blondel voleur de poules", il évoquait le destin tragique d'un paysan, à la fin du 19 ème siècle contraint de voler pour survivre.

Avec "Miranda", Philippe Cuisset dénonce, de sa magnifique plume, l'injustice et fait entendre la voix de tous ceux qu'on oublie, parce qu'on se dit, trop souvent,  qu'on ne peut pas prendre toute la misère du monde sur son dos.