La chronique de Sylvie

Samedi et dimanche à 10h48

et vive l'acide a-cé-to-sa-li-cy-li-que !
et vive l'acide a-cé-to-sa-li-cy-li-que ! © Getty

L'acide acéto-machin-truc est... alsacien !

Diffusion du dimanche 3 novembre 2019 Durée : 1min

Tout le monde sait que les alsaciens savent utiliser leur neurones, et dans divers domaines...

La chimie, par exemple, est l'un de nos fers de lance (la plus ancienne des écoles de chimie française n'est-elle pas située à Mulhouse  ?).

Eh bien, on peut aussi attribuer la paternité de l'un des médicaments les plus utilisés qui soient à un strasbourgeois. Si, si, ce n'est pas du tout une exagération, un abus de langage ! 

Fake news ? Nenni.

La preuve : Charles Gerhardt, né et mort à Strasbourg, a bien, le premier, synthétisé la chose avant d’en déposer le brevet. C'est aussi lui qui lui a donné le joli nom d’acide acéto-salicylique.

Acide acéto-quoi ? Salicylique. Répétez-le deux ou trois fois, vous verrez, on finit par y arriver.

Donc, Charly, jeune homme doué, a joué un rôle tout à fait fondamental dans cette histoire...