Émissions Cuisine

La cuisine ensemble avec Régine

Du lundi au vendredi à 10h04

31min

Bûche chocolat express dans la cuisine de Régine

Par le jeudi 22 décembre 2016
Podcasts : iTunes RSS
Bûche express au chocolat
Bûche express au chocolat © Radio France - ©Régine Rossi Lagorce

Pris par le temps ? Voici une bûche chocolat rapide à réaliser.

La cuisine ensemble avec Régine Rossi-Lagorce

Bûche au chocolat express

Il est possible d’ajouter à la préparation par personne 1 c à c d’1 de ces ingrédients au choix : liqueur de châtaignes, brisures de marrons glacés, noix ou noisettes écrasées, etc. Servir avec une crème anglaise, une crème de marron, une compote de clémentine, de la crème Chantilly ou…toute seule !

Par personne :

  • 6 petits-beurre de la marque célèbre
  • 40 g de chocolat noir à pâtisser (ou 30 g de chocolat noir et 10 g de chocolat au lait ou 20 g de chocolat noir et 20g de chocolat au lait)
  • 3 c à s d’eau
  • 1 c à s de crème fraîche.

Pour le décor, du sucre glace, des copeaux de chocolat

  • Ecraser les gâteaux (les presser sous le rouleau à pâtisserie) jusqu’à obtenir une chapelure très grossière.
  • Mettre chocolat et l’eau dans une casserole et faire fondre à feu doux en remuant souvent puis incorporer minutieusement la crème.
  • Ajouter les biscuits et bien amalgamer. Déposer la préparation sur une feuille de papier cuisson et lui donner la forme d’une bûche.
  • Laisser refroidir à T° ambiante puis placer au frais.
  • Avant de servir, à l’aide des dents d’une fourchette, dessiner des stries qui rappelleront l’écorce du bois, décorer et c’est prêt.

Le repas de Noël se termine en dégustant la bûche de Noël

Bûche glacée et bûche patissière, tradition du dessert de Noël - Aucun(e)
Bûche glacée et bûche patissière, tradition du dessert de Noël - CC-Ziel /CC-Muu-karhu

Cette tradition culinaire reproduit, en fait, un autre rite lié à la célébration du solstice d'hiver. Depuis plusieurs siècles, en effet, on a pour habitude, lors de la veillée de Noël, de faire brûler dans l'âtre une très grosse bûche qui doit se consumer très lentement; l'idéal étant qu'elle puisse durer pendant les douze jours du cycle (jusqu'au nouvel an) ou au moins pendant trois jours. La bûche doit provenir, de préférence, d'un tronc d'arbre fruitier, censé garantir une bonne récolte pour l'année suivante. Lors de l'allumage, la bûche est bénie à l'aide d'une branche de buis, ou de laurier, conservée depuis la fête des Rameaux. Lors de sa combustion, la bûche est, dans certaines régions, arrosée de vin afin d'assurer une bonne vendange, ou de sel pour se protéger des sorcières. On conserve souvent les tisons afin de préserver la maison de la foudre et les cendres sont répandues dans les champs pour fertiliser la terre. On conservait aussi toute l'année du charbon qu'on faisait entrer dans la composition de plusieurs remèdes. ( source : Wikipédia)

Au départ, la bûche de Noël était un roulé de génoise

A la base, la bûche était un biscuit génoise, sur lequel était étalée de la crème au beurre parfumé au café, au chocolat, au Grand Marnier, (etc) qu'on roulait ensuite pour lui donner la forme d'une bûche, qu'on recouvrait ensuite d'une fine couche de crème au beurre avec une poche munie d'une douille .Ensuite est arrivée la bûche glacée généralement décorée de petits père Noël, de scies ou champignons meringués.

Une poche à douille, les bonnes astuces d'un grand pâtissier et le tour est joué !

Bien rouler la génoise(...)On peut la préparer quelques semaines à l'avance et la laisser au congélateur. C.Michalak

Quelques idées de déco glanées sur les réseaux sociaux

Attention...la déco ..quand c'est trop..c'est trop :-)