Replay du mercredi 29 juillet 2020

Dans les Vosges, là où on a donné son nom à l’Amérique

Visiblement Jérôme est à la Montagne, pas bien loin d’une rivière, et au pied de l’étonnante tour de la Liberté de Saint Dié des Vosges. Il nous raconte cette ville qui prouve une fois de plus que la France est belle. Et même ! que c’est la France qui a donné son nom à l’Amérique…

Les Montagnes des Vosges
Les Montagnes des Vosges © Getty - Claudius THIRIET / Contributeur

Saint Dié des Vosges c'est le cœur de l'Europe

Saint Dié des Vosges c’est le cœur de l’Europe, c’est presque la frontière de la France, et c’est la porte de la Lorraine et surtout de ce département étonnant qui se confond avec le massif qui porte son nom, le département des Vosges. Département entre montagne et plaine, entre industrie et agriculture, entre villes et village, avec pour trait d’union cette envie de bien faire qui marque les gens d’ici. 

Une ville au milieu de la forêt

Au milieu de l’immense forêt de sapins des Vosges, au pied des montagnes, qui pénètrent même la cité, Une ville de 20 000 habitants que traverse la rivière Meurthe avant de filer se fondre dans la Moselle et de finir sa course dans la mer. On est d’ailleurs ici quasiment sur la ligne de partage des eaux. Cette petite goutte de pluie qui tombe près de Saint Dié a une chance sur deux de finir sa course dans la chaleur de la méditerranée, ou à la porte des frimas en mer du nord. Ce que c’est que le Destin hein ? Saint Dié tient son nom de Saint Déodat, qu’on surnomme ici « le bonhomme ». On est sans façons dans les Vosges, pas besoin d’en rajouter, d’emberlificoter. On dit. C’est tout. Saint Déodat c’est historiquement l’un de ces moines évangélisateurs qui sont allés jusqu’aux fond des forêts pour fonder des ermitages. Autour de l’ermitage, une communauté, puis une ville. Et le bonhomme c’est un saint de légende, qui ressuscite les enfants morts, qui fait fuir le brouillard. Saint Dié a été littéralement ravagée par la Seconde Guerre Mondiale après avoir été aux avant-postes de la première. 

Détruite volontairement par les nazis, elle a su renaître de ses cendres

Détruite, elle a été refaite sous la houlette des américains qui lui ont donné de larges rues et une homogénéité qui lui donne fière allure tout en étant adoucie par ce fabuleux grès rose des Vosges qui a servi à construire les plus beaux monuments de l’Est de la France, Alsace comprise. Saint Dié est comme les vosgiens : modestes. Et pourtant elle pourrait rouler des mécaniques. Par exemple, ici est né Jules Ferry, père de l’Ecole Gratuite, laïque et obligatoire qui fut instaurée grâce à lui en 1882. Le Corbusier y a laissé une usine étonnante, l’usine Claude et Duval Et surtout, Saint Dié des Vosges est la marraine de l’Amérique. 

EN SAVOIR PLUS 

C'est à Saint Dié qu'on a donné son nom  à ... L'Amérique toute entière. Une histoire étonnante à découvrir ici.