Replay du jeudi 27 août 2020

Cambrai est belle

Dans les Hauts de France, on est plein Nord. Le département du Nord, pour visiter la belle ville de Cambrai.

Maisons typiques à Cambrai
Maisons typiques à Cambrai © Getty - Photo de Guillaume Camet /EyeEm

Ah la la Martin et Martine viennent de sonner une nouvelle heure, je suis en retard pour aller visiter la cathédrale Notre Dame de Cambrai.  Martin et Martine ce sont les deux jacquemards de cette belle ville de Cambrai qui orne le Nord. Armés de marteaux, ils sonnent en haut du campanile de l’hôtel de ville. Plus de 5 siècles qu’ils font le boulot ! 

Deux légendes courent sur Martin et Martine. Je vous donne la première : ambiance : Il était une fois Martin forgeron à cambrai au Moyen âge. Le genre bosseur, qu’il ne faut pas chercher. Exactement ce qu’a fait le seigneur de Thun l’évêque en mettant à feu et à sang ce qu’on appelle le Cambrésis, autrement dit le pays de cambrais. Combattant sur les remparts de Cambrai, son énorme marteau de forgeron à la main Martin a flanqué un coup si fort sur le casque du seigneur qu’il lui carrément enfoncé son casque sur la tête. Bilan, Cambrai a gagné le combat et le seigneur bah… D’une il n’y voyait plus rien à cause du casque et de deux il est devenu cinglé. D’où peut-être l’expression avoir un pet au casque. L’autre version est beaucoup plus romantique. Selon elle, un certain Hackem serait tombé amoureux de Martine, une fille du coin. Et les deux amoureux auraient fricoté malgré la différence de religion, erreur capitale à l’époque !  Du coup, grillés par les voisins, ils ont été condamnés à être enchainés, non par l’amour, mais à la cloche du beffroi de la ville pour sonner les heures. On ne sait pas s’ils avaient assez de mou pour faire l’amour. De mou dans les chaines hein ! Parce que bon…  toujours est-il qu’un prêtre a réussi à les faire libérer en les remplaçant par deux automates. 

Les Bétises de Cambrai
Les Bétises de Cambrai © Getty - Photo de Maurice ROUGEMONT

Frappés en 1918 lors d’un des terribles moments de destruction de Cambrai par la Grande Guerre, ils ont été remis en place triomphalement quelques temps plus tard.! Cambrai ce sont les fameuses bêtises créées par hasard par un apprenti pas très doué mais dont l’erreur est délicieuse. C’est aussi la porte et la cathédrale Notre Dame, le centre-ville, magnifique, reconstruit après la première guerre mondiale et enfin c’est à Cambrai qu’est né un homme incroyable : Louis Blériot. Le premier homme à avoir franchi la manche en avion.  

Louis Blériot, né en 1872, pilote, ingénieur aéronautique
Louis Blériot, né en 1872, pilote, ingénieur aéronautique © Getty - Photo Bellmann
Mots clés: