Toutes les émissions

La minute chat avec Marie Thony, vétérinaire

Le dimanche à 7h45

Chat
Chat © Radio France - Erika Vachon

Les phéromones de synthèse

Diffusion du dimanche 3 mars 2019 Durée : 4min

La semaine dernière, on a parlé des phéromones naturelles du chat. Leur richesse et leur omniprésence dans le langage félin a intéressé les amoureux du chat !

Et on s’est dit que s’il était possible de synthétiser certains de ces messages, on pourrait peut-être les utiliser, ensuite, dans la communication avec le félin, ou dans sa thérapie. 

Je pense par exemple à ce que l’on pourrait faire pour aider un chat à gérer une situation de stress.

Je parle souvent, dans mes interventions de ces fameuses phéromones de synthèse. Elles sont commercialisées depuis déjà plusieurs années et utilisées à juste titre dans de nombreuses situations. 

Cependant j’ai rarement l’occasion d’expliquer réellement le fonctionnement de ces messagers utilisés très fréquemment (et pas toujours à bon escient d’ailleurs) … 

Alors, pourquoi ne pas le faire aujourd’hui ?

Les molécules composant les phéromones naturelles ont été extraites, analysées puis synthétisées par des chercheurs. Comme elles sont identiques à leurs homologues naturelles, les phéromones naturelles sont reçues et analysées exactement de la même façon (rappelez-vous le fameux organe de Jacobson).

Le principe est d’imprégner un lieu (avec un diffuseur) ou un endroit précis (avec du spray) dans le but de faire passer un message au chat.

Il existe ainsi des phéromones de synthèse qui ont des vertus plus apaisantes, ou encore d’autres qui auront tendance à créer de l’attachement entre deux félins.

Il faut savoir que les diffuseurs commercialisés couvrent une surface de 50 à 70 m2 durent entre 1 et 2 mois suivant le modèle et le laboratoire.

Spray ou diffuseur ? Nature de la phéromone ? Intérêt de celle-ci ? Quoi qu’il en soit, il faut évaluer la situation au cas par cas et vous faire conseiller…

Souvent, on utilise mal, dans de mauvaises conditions ou à mauvais escient ces phéromones de synthèse… Et c’est bien dommage, parce que, du coup, dans l’imaginaire collectif, elles s’apparentent souvent à de la poudre de perlimpinpin… ET POURTANT ! Elles nous sauvent de nombreuses situations.

Attention cependant aux chats qui n’ont pas été élevés par une maman et qui, par conséquent, n’auraient pas le langage et les codes félins. Ces chats-là n’auront pas, le plus souvent, la chance de pouvoir interpréter ces messagers… On vous conseillera alors, donc, de choisir d’autres messages apaisants pour parler à votre chat : phytothérapie, polypeptides de lait, et bien plus encore…

A chaque chat son histoire, et donc à chaque chat son traitement contre le stress !!!