Toutes les émissions

La minute chat avec Marie Thony, vétérinaire

Le dimanche à 7h45

Chat
Chat © Radio France

Les mordillements

Diffusion du dimanche 2 décembre 2018 Durée : 4min

On reproche assez peu de choses à nos chats, finalement…Oui, mais quand même, il y a une ou deux petites manies, dont on aimerait que nos chats se passent… principalement les mordillements !

Dès chaton, nos petits compagnons à poils ont cette vilaine manie qui peut nous amuser, au début et qui, quand le matou grandit, peut devenir particulièrement embêtant…  Alors, y a-t-il une raison ? Ou alors, est-ce juste pour nous embêter ? Peut-on éviter cela et si oui, comment ?

Les morsures peuvent être l’expression de plusieurs choses… Il va donc falloir arriver à faire la différence entre plusieurs types de « séquences ».  Par exemple, vous ne devez pas confondre un chat qui mord en plein milieu d’un moment câlin ou un chat qui, lord d’un quart d’heure de folie, se met à vous chasser les mollets.  Vous comprendrez donc que ces deux situations différentes ont des explications différentes, et donc des solutions bien différentes…  

Il faut savoir que la gestion de la morsure (inhibition et intensité) est en lien avec le rôle de la maman, juste avant le sevrage. Si ce dernier est effectué trop tôt, on aura tendance à être face à un chat dit « caressé mordeur », qui a du mal à gérer ses émotions fortes et qui aura tendance à mordre pour rien et fort, sans savoir réellement pourquoi et comment il agit ainsi ou s’il peut faire autrement…. 

Vous devez, après l’adoption, continuer cette éducation. Il est normal, chez le très jeune, pendant le jeu, que ça mordille (surplus d’émotion, dents qui sortent…), et vous devez absolument lui faire comprendre que NON et que AIE ! Sinon, en grandissant, avec les dents adultes, les mignons petits mordillous deviendront de vraies morsures douloureuses et profondes.

Enfin, il faut savoir que la morsure reste un élément essentiel du vocabulaire du chat, qui, même s’il est équilibré, peut en arriver là… Si vous n’avez pas compris ses mises en garde, si il a mal ou encore, parce qu’il est entrain de chasser… 

Parce que oui, comme on l’a déjà dit souvent, le chat a besoin de chasser, toute sa vie ! Et si il n’a pas ce qu’il faut pour lui permettre de s’activer, il retournera son jeu de chasse contre vous… Et là, AIE !  Pour résoudre ces soucis, il faut arriver à comprendre le problème précis qui est le vôtre… 

Attaque sur manque d’activité : enrichissez son environnement Défaut d’inhibition : consulter un véto, il vous aidera à mettre en place une vraie thérapie comportementale Débordement lors d’un jeu : on évite les jeux de mains (jeux de vilains !), et on utilise une interface type plumeau, ficelle, laser… 

Réaction au stress/anxiété : on essaie d’apaiser le mimi avec des choses simples, phyto, phéromones, voire plus si nécessaire… Votre équipe vétérinaire saura vous conseiller.