La minute connectée

Du lundi au vendredi à 6h45

Messe
Messe

Culture Société : Une messe en VR pour les personnes agées

Diffusion du mardi 7 mai 2019 Durée : 2min

CULTURE/SOCIÉTÉ : Une messe en réalité virtuelle pour les personnes âgées Les résidents d’une maison de retraite ont pu assister à la messe dominicale sans se déplacer

C’est une première mondiale qui a eu lieu à Rennes dimanche 14 avril. Afin de permettre aux résidents d’une maison de retraite de pouvoir assister à la messe, l’émission Le Jour du Seigneur de France 2 a filmé l’événement pour qu’il soit diffusé à travers des casques de réalité virtuelle.

Alors que la messe avait lieu à l’abbatiale Notre-Dame-en-Saint-Melaine dans la ville de Rennes en Bretagne, elle était également suivie par une dizaine de personnes âgées à l’EPHAD du Clos Saint-Martin. L’émission Le Jour du Seigneur a mis en place ce dispositif pour la messe des Rameaux. Pour pouvoir filmer cet événement dominical, plusieurs caméras ont été placées dans l’église et à l’extérieur, pour pouvoir filmer en 360°. Ainsi, grâce aux casques de réalité virtuelle, les résidents avaient l’impression d’assister à la messe comme s’ils étaient assis à côté des autres fidèles.

Les résidents ont suivi la messe en direct depuis leur établissement de convalescence. Mais les internautes pouvaient aussi suivre l’événement grâce à une vidéo 360° diffusée sur la page Facebook de l’émission de France 2 et sur la chaîne Youtube. Cette opération a coûté 20 000€ à l’émission Le Jour du Seigneur.

Pour les résidents de l’EPHAD, c’était un réel plaisir de pouvoir assister à cette messe, car ils n’ont pas l’occasion de sortir car beaucoup d’entre eux sont invalides. La plupart du temps, ils se contentent de regarder la messe à la télévision. Avec ce dispositif, ils avaient vraiment l’impression d’être physiquement dans l’église et au milieu d’une assemblée de personnes, d’être intégrés dans un groupe social différent de leur établissement de résidence. Le directeur de l’EPHAD croit beaucoup aux effets thérapeutiques de ce dispositif sur ses résidents. Pour beaucoup d’entre eux, c’était l’occasion de se rappeler des souvenirs de leur communion ou de leur temps en tant qu’enfant de choeur .