Toutes les émissions

La minute connectée

Du lundi au vendredi à 12h35 et 16h50 / le week end à 8h50

Réalité augmentée
Réalité augmentée © Getty

Motion Sickness

Bien-être: lutter contre la “motion sickness” Le Boarding VAR vous permet de ne plus avoir la “motion sickness” ni dans les voitures, ni en enfilant un casque de réalité virtuelle

Boarding VAR se donne pour objectif de mettre fin au mal des transports, le fameux “Motion Sickness” 

Le projet : 

Comme 45% des utilisateurs, vous avez pu vous sentir mal à l'aise lors d'une expérience de réalité virtuelle. Étourdissements, maux de tête, nausées, cette sensation s'appelle le mal des transports ou Motion Sickness en anglais et résulte d'un décalage sensoriel. C'est aujourd'hui le principal obstacle à une adoption plus large de la Réalité Virtuelle.

Boarding VAR est un dispositif complémentaire adapté à la plupart des casques de réalité virtuelle. Il fournit des signaux lumineux discrets qui synchronisent vos sens et préviennent tout problème avec 80% d'efficacité. Le VAR d'embarquement vous permet de profiter d'immersions virtuelles pendant des heures avec un confort unique.

Boarding Ring est, cocorico, une petite entreprise varoise située à Toulon et spécialisée dans le mal des transports. Ses lunettes Boarding Ring contre le mal des transports ont déjà fait leurs preuves, tout comme leur système numérique Boarding Light directement intégré aux véhicules.

Or, si un tiers des personnes souffrent du mal des transports au moins une fois dans leur vie, nous sommes 40% à subir des nausées en réalité virtuelle, un réel frein au développement de cette technologie. Et il se trouve que l'origine de ce mal est la même que pour le mal des transports, d'où son nom d'ailleurs.

En effet, ces maux sont dus à un conflit entre les informations transmises à notre cerveau par nos yeux (vision périphérique) et celles transmises par notre oreille interne (système vestibulaire). Dans les transports, notre oeil ne perçoit pas de mouvement puisque l'intérieur du train, du bateau, de l'avion et même de la voiture ne bouge pas, alors que pour notre oreille interne il y a bel et bien un déplacement. Eh bien, en réalité virtuelle, c'est la même chose en situation inverse : notre oeil perçoit un mouvement mais pas notre oreille interne, d'où le malaise ressenti.

La solution mise au point par la startup et brevetée sous le nom de Boarding VAR consiste donc à rétablir cet équilibre. Une solution simple et efficace qui traite les causes du mal plutôt que ses symptômes et donc sans être invasive et sans effet secondaire. Il s'agit ici de rajouter, dans n'importe quel casque VR, un plan horizontal dans le champ de vision de l'utilisateur. Celui-ci se déplacera en fonction du mouvement de la tête et non des images projetées, rendant ainsi cohérentes entre elles les informations transmises au cerveau et faisant disparaître tout risque de motion sickness en VR (ou cyber cynétose pour utiliser un vocabulaire plus approprié). D'après Antoine, ancien judoka en équipe de France et président de Boarding Ring, cette solution, dont la production dépend de nombreux facteurs, devrait être disponible d'ici moins d’un an.