Toutes les émissions

La minute connectée

Du lundi au vendredi à 12h35 et 16h50 / le week end à 8h50

Airport
Airport

Sécurité > Les Pompiers et la VR

Diffusion du lundi 20 mai 2019 Durée : 1min

SECURITE : La réalité virtuelle pour anticiper les feux dans les aéroports L’aéroport de Christchurch en Nouvelle-Zélande utilise la VR pour mettre en place des simulations d’incendie

Un groupe de pompiers dans un aéroport se prépare pour des situations d’urgence sans aucun avion ni équipement de lutte contre le feu. L’aéroport de Christchurch est le premier en Nouvelle-Zélande à utiliser la technologie de la réalité virtuelle pour la formation de ses pompiers, un programme qui a été construit en quelques mois avec leur aide. Le manager chargé des solutions digitales à l’aéroport, Art Martinson, explique que le programme de formation en VR a été développé localement par la société de technologie Corvecto, en collaboration avec la compagnie de l’aéroport et ses pompiers.

La réalité virtuelle permet de reconstruire des scénarios d’incendie à une large échelle qui n’est pas réplicable sur l’espace d’entraînement de l’aéroport. La VR représente ainsi un outil de grande valeur pour ces professionnels. Les pompiers peuvent utiliser cette formation afin de se préparer pour une vraie urgence de feu d’avion, pour que, le temps venu, ils seront confrontés à un environnement qu’ils connaissent déjà. La formation en VR est un outil supplémentaire qui se couple avec les entraînements classiques. Elle permet de se familiariser avec le système et la configuration des avions, et de travailler sur la mémoire des gestes et des muscles ; car lors d’une urgence, il faut pouvoir agir rapidement et sans réfléchir, il est donc important d’avoir le sbons réflexes.

L’équipe de pompiers de l’aéroport de Christchurch interviennent sur plus de 500 urgences incendie sur le parvis chaque année. Cela inclut des feux, des sauvetages, des activations d’alarmes, des matériaux dangereux renversés, des urgences médicales ou encore des incidents d’avion. Ainsi, la formation en VR offre un composant supplémentaire qui permet aux pompiers de s’entraîner à des situations complexes et difficiles auxquelles ils ne font pas toujours face, comme notamment à l’intérieur même des avions. Les pompiers n’ont pas accès aux avions en temps normal car ils passent très peu de temps sur le sol ; un temps trop court pour organiser une séance d’entraînement sur des engins réels. L’utilisation de ce programme en réalité virtuelle permet aux pompiers de s’entraîner à des situations à l’intérieur des avions de façon régulière, alors qu’en temps normal ils se forment qu’une seule fois par an. 

La plateforme de réalité virtuelle permet d’aller au-delà de la simple observation vers l’immersion. Cela représente la nouvelle génération de techniques de formation et de recrutement. Davantage de simulations sont en développement pour le futur autour de situations que les pompiers retrouvent rarement dans leur quotidien. Tous les pompiers de l’aéroport ont essayé le programme d’entraînement en VR et ont eu des retours très positifs sur son efficacité et son apport.