Guy Cotten le créateur du ciré jaune

Guy Cotten

Émission 

Guy Cotten le créateur du ciré jaune a largué définitivement les amarres, cinquante après la création de son entreprise. Presque tous les pêcheurs et marins portent des vêtements de mer de Guy Cotten. C'était notamment le cas de François Gabard lors du dernier Vendée Globe.

     Ce Breton du Finistère, avant dernier d'une famille de 7 enfants perd son père à l'âge de sept ans. Il se met tôt au travail et commence par être coureur cycliste. Puis il se fait embaucher comme représentant de commerce d'une société vosgienne spécialisée dans les vêtements de travail. Et s'intéresse bien sûr aux vêtements que portent les marins pêcheurs bretons. Fabriqués en coton enduit, ils sont peu confortables, et pas très solides...

     On est en 1964. Avec sa femme, Guy Cotten met au point des vêtements plus solides fabriqués en tissus synthétiques.  Les marins jugent les coutures des premiers prototypes pas assez résistantes. C'est alors que Guy Cotten a l'idée de les souder... et  ils font l'unanimité auprès des pêcheurs.

bateau de pêche
     Dans les années 70, il profite de l'engouement pour les écoles de voile. Pour faire du bateau à l’époque, les apprentis plaisanciers pouvaient soit mettre une vareuse, pas très pratique parce qu'elle s'enfile par la tête mais étanche, soit une veste avec des boutons pressions, plus facile à mettre mais pas étanche...Guy Cotten conçoit alors une veste cirée, dotée d'une double pate velcro et d'une fermeture éclair... qui résout les problèmes. Il la baptise Rosbras du nom de l'école de voile qui l'a testée.. Elle existe toujours et le principe est décliné sur d'autres produits.

école de voile
     Mais il ne se limite pas aux apprentis plaisanciers, il travaille aussi pour les marins qui font les grandes courses au large. Dans les années 70, il développe en effet des vêtements spécialement taillés pour eux. La veste Nav avec un grand col fourré pour affronter le froid, le gilet skipper.

     En 1988 Guy Cotten rachète à Pirelli la société Piel spécialisé dans le matériel de survie. En combinant les deux savoir faire, il réinvente la combinaison de survie en proposant un produit alliant sécurité et confort, ce qui n’était pas le cas jusqu’alors. Cette combinaison sauve de la noyade deux concurrents du Vendée Globe tombés à l'eau los de l'édition de 1996.

bateau Guy Cotten
     Depuis dix ans, l'entreprise Guy Cotten l'Abri du marin pour reprendre son nom complet est dirigée par la fille du fondateur. Elle emploie 300 personnes et réalise 12 millions d'euros de chiffre d'affaires. 

Partager sur :