Les loyers HLM contenus grâce à la loi

HLM

Émission 

Les loyers HLM ont augmenté moins vite que l'inflation l'an dernier. C'est ce que montre l'enquête annuelle de la CLCV qui décerne un satisfecit aux organismes. C'est une enquête très intéressante en ces temps de pression sur le pouvoir d'achat des ménages et de discours sur la relance de la croissance par la consommation.

     On sait que le loyer pèse d'autant plus lourd sur les familles que leurs revenus sont modestes .... A tel point que les récentes enquêtes montrent que les ménages vont réduire leur consommation justement parce que les dépenses contraintes c'est à dire entre autre le loyer s'alourdissent.

     L'enquête a porté sur 222 offices HLM répartis dans 21 régions. En moyenne les loyers ont augmenté de un peu moins de 2 % l'an dernier c'est à dire moins que la limite autorisée par l'indice de référence des loyers. Plus d'un tiers des offices ont appliqué la hausse maximale l'an dernier, soit 2,15 %, la moitié sont entre 1,5 % et ce plafond et pour le reste, la progression des loyers est inférieure à un et demi pour cent.  C'est le résultat direct qu'une disposition votée en 2011 qui encadre strictement les hausses de loyers. 

     Cela dit, les hausses ne sont pas les mêmes pour tous les locataires. 29 % des offices HLM pratiquent ce que l'on appelle la modulation des loyers . Autrement dit, les hausses varient selon le lieu d'habitation ou le type de logement. La CLCV donne l'exemple de deux appartements loués l'un à Dijon l'autre à Besançon pour 500 euros par mois en 2005. L'association a ensuite appliqué les augmentations qui ont été pratiquées d'année en année. Résultat en 2013 il y a une différence mensuelle de 20 euros par mois.

    Enfin en ce qui concerne les aides au logement, la CLCV constate que, à l'exception de l'année 2009, la revalorisation des aides au logement entre 2002 et 2011 a toujours été inférieure aux augmentations de loyers . Résultat sur ces dix années, la perte de pouvoir d'achat dépasse les 11 %. Sans même tenir compte des suppléments qui sont demandés aux locataires quand il y a un accord collectif pour faire des travaux. Or l'encadrement des loyers prévu par la loi se termine en décembre 2013. La CLCV demande donc au gouvernement de reconduire pour au moins trois ans l'encadrement des loyers des HLM qui permet au moins de limiter la ponction sur le pouvoir d'achat.

HLM - Aucun(e)
HLM

Partager sur :