Les marchés de rue, troisième lieu préféré des Français pour faire les courses

Marché

Émission 

Les marchés traditionnels restent le troisième circuit de distribution préféré des Français. C'est ce qui ressort de l'étude réalisée par le cabinet Promise Consulting et le quotidien en ligne Huffington Post. Les marchés ont entamé une remontée dans l'estime des consommateurs puisqu'ils sont cette année à la troisième place alors que l'an dernier, ils étaient classés 6 ème. Pour un tiers des Français les marchés de rue sont le lieu idéal ou presque pour faire ses courses alimentaires.

     L'étude prend en compte les produits et les services des marques mais aussi leurs valeurs, leurs univers et leurs prises de position culturelle. Et le score de chacune est la différence entre les bons et les mauvais points accordés par les consommateurs. Cette remontée des marchés de rue dans le palmarès de cette année signe selon les auteurs de l'étude l'attachement des Français aux alternatives à la grande distribution .

          Mais c'est encore une grande chaîne qui est en tête cette année.

     Le groupe Leclerc fait en effet largement la course en tête . Le groupe recueille ainsi 38 % d'avis le désignant comme l'enseigne idéale. Il profite de sa stratégie sur les bas prix mais aussi de l'impact de ses campagnes de communication très percutantes. Carrefour, qui commence à recueillir les fruits de son nouveau positionnement en termes de prix, se classe deuxième avec 34 % d'opinions favorables. Derrière les marchés on trouve dans l'ordre le groupe nordiste Auchan, Grand Frais, qui ne compte encore que 181 magasins en France, Intermarché, Carrefour Market, Super U, Hyper U et enfin les commerces de proximité qui sont les seuls à afficher un score négatif.

          Baisse généralisée des scores.

     Tous les distributeurs sont touchés, certains nettement plus que d'autres. C'est le cas de Hyper U, de Carrefour market et d'Intermarché. Les autres limitent la casse. En revanche, les marchés de rue sont les seuls à afficher une très nette progression d'une année sur l'autre.

          Aucune enseigne discount dans ce classement.

     C’est assez logique puisqu'il ne s'agit pas de mesurer seulement les prix mais l'attractivité des magasins. Et même si les supermarchés discount se sont beaucoup développés ces dernières années, ils restent relativement petits dans le paysage commercial français puisque les dix premiers groupes représentent encore 96 % des points de vente ... Qui plus est le discount ne se positionne que sur les prix et attire une clientèle qui y fait ses courses par nécessité et non pas par plaisir. Du coup, le discount a du mal à se faire une place dans ce classement. Mais l'étude souligne qu'ils sont bien classés par leurs clients. 

Marché 2 - Aucun(e)
Marché 2

Partager sur :