Médecine et internet ne font pas toujours très bon ménage

Web et médecine

Émission 

Le premier baromètre sur l'utilisation d'internet dans le domaine de la santé montre que les patients recourent massivement à leur ordinateur pour s'informer. Et les médecins ne sont pas en reste selon cette étude Hopscotch Listening Pharma .

     Les recherches d'information médicale sont très nombreuses. Les quatre premières pathologies sur lesquelles les internautes veulent se renseigner sont dans l'ordre le cancer avec un million cinq cent mille recherches par mois, suivi du sida 550 000 recherches, du diabète et de la dépression avec 368 000 recherches mensuelles chacun. Mais cette cartographie ne ressemble pas à la fréquence de la maladie dans la population.

     Mais ce qui ressort de plus curieux dans cette étude c'est que la grande majorité des renseignements sur lesquels tombent les internautes sont publiés non pas par des médecins ou des professionnels de santé mais par d'autres internautes . C'est le cas huit fois sur dix.

     Sur internet au delà de la recherche d'information, on constate aussi le développement d'échanges entre internautes. Majoritairement sur les réseaux sociaux et principalement sur Facebook mais aussi sur Twitter. Les forums de Doctissimo ne représentent que 7 % des échanges qui portent surtout sur les traitements.

     La première source d'information médicale citée lors d'une recherche sur internet c'est l'encyclopédie en ligne Wikipédia, suivie du site Doctissimo. L'organisation mondiale de la santé n'arrive que dans un cas sur trois et celui du ministère de la santé dans moins d'une recherche sur dix ... Sur Facebook, on tombe dans presque un cas sur deux sur des initiatives lancées par des patients. Donc rien d'officiel et des informations par forcément fiables.

     En revanche les médecins sont plus pointilleux pour choisir leurs sources d’information. 96 % d’entre eux consultent internet et 25 % le font plusieurs fois par jour. Les généralistes disent préférer les informations officielles, scientifiques, des données sur les médicaments. Cela dit, ils consultent aussi internet pendant leurs consultations pour trouver de l'aide ... Contrairement au grand public, ils donnent la priorité aux sites d'informations médicales, aux sites officiels comme celui de la haute autorité de santé, et aux sites des laboratoires.

Partager sur :