Même moins argentés que leurs aînés, les jeunes consomment plus

budget serré

Émission 

Le Crédoc a décortiqué les comportements des jeunes consommateurs en cette période de crise. On sait que les moins de 25 ans sont durement touchés par le chômage et par les difficultés de chômage. Et pourtant, même avec des revenus plus faibles que leurs ainés les moins de 30 ans consomment plus.

     Malgré leurs difficultés d’insertion sur le marché du travail et de logement, le Crédoc constate que leur appétit de consommation est plus important que celui de leurs ainés. Ce qui les oblige à restreindre certaines dépenses pourtant de base comme l'habillement ou l'alimentation qui ne représente que 10 % de leur budget contre 17 % en moyenne dans la population.

     Pour consommer, les jeunes n'ont guère le choix. Devant le peu d'enthousiasme des organismes de crédit pour leur prêter,  ils font appel à l'aide financière des parents pour s'installer ou pour les grosses dépenses. Pour le reste, c'est le système D. Ils déploient des stratégies pour trouver les plus petits prix, tout en précisant que la consommation est à la fois un plaisir et une nécessité. Ils font plus les soldes que les autres, traquent les promotions, comparent les prix et surtout recourrent massivement au low cost.

     Mais ne sont guère sensibles aux arguments comme la défense de l'environnement, le Made in france ou le respect des normes sociales pour les produits qu'ils achètent. Et ils permettent le développement de nouvelles formes de consommation comme par exemple l'auto-partage, le covoiturage mais aussi l'occasion ou l'achat groupé. Autant de formes de consommation qui, du coup, sont promises à un bel avenir selon le Crédoc.

Partager sur :