Biocoop, un quart des ventes de produits bio en France

Biocoop, un quart des ventes de produits bio en France

Émission 

Le bio fait de plus en plus d'émules en France. Aujourd'hui un consommateur sur deux s'approvisionne en produits bio au moins une fois par mois. Les ventes et les surfaces agricoles cultivées en bio ont augmenté de 9 % l'an dernier selon l'Agence du bio qui organise demain ses journées professionnelles. Et c'est dans ce contexte extrêmement porteur que se développent les magasins Biocoop qui se targuent aujourd'hui d'être le premier réseau de distribution de produits bio en France

 

     La société a été fondée en 1986. En fait dans les années 70, plusieurs associations de consommateurs s'étaient créées pour organiser une consommation plus écolo, se fournissante auprès de producteurs locaux . Dans le sillage des retours à la terre ou l'occupation du Larzac... Interccop nait dans la région ouest et Biopaïs dans le sud est. Elles écrivent la charte Biocoop en 1986 . Au menu respect de critères sociaux et environnementaux, transparence des activités et traçabilité des approvisionnement. Pas d'OGM dans les produits, pas non plus d'arômes artificiels, pas de produits pétrochimiques dans les lessives, pas d'azurant optique, pas de suremballage,de l'épicerie en vrac pour ne payer que le produit et pas l'emballage, le moins de plastique possible etc.... la liste est longue.

     Et à partir de là, la société se structure.  En 1993, la société regroupe des structures coopératives et classiques pour devenir neuf ans plus tard une société Anonyme coopérative. En 2004, Biocoop adhère à la plate forme pour le commerce équitable . L'idée étant de renforcer les liens avec les producteurs des pays du sud. Les engagements avec les producteurs sont pris pour trois ans. En 2005 les plateformes de distribution fusionnent en une seule. Le catalogue des produits est unifié, le tout devant permettre un approvisionnement plus simple et plus efficace des magasins.

     Aujourd'hui, Biocoop commercialise des produits sous sa propre marque , comme n'importe quel distributeur. Mais elle a aussi investit au delà des magasins, dans une chaîne de distribution dotée de camions qui roulent au bio gaz, dans une société d'investissement qui finance de la production bio, et dans une filiale spécialement dédiée à la restauration collective . C'est donc une affaire qui marche. 345 magasins, 790 salariés, 580 millions d'euros de chiffre d'affaires, soit presque un quart des ventes de bio en France.

 

Dominique Esway

Partager sur :

Mots-clés :