De plus en plus de célibataires surendettés

De plus en plus de célibataires surendettés

Émission 

Le surendettement ne cesse d'augmenter et le profil des familles touchées change. C'est ce que montrent les chiffres officiels de la Banque de France

 

     L'an dernier plus de 223 000 dossiers de surendettement ont été déposés à la Banque de France, contre 221 000 l'année précédente et 165 000 seulement si l'on peut dire il y a dix ans. Mais ce n'est pas tout de déposer un dossier, encore faut il qu'il soit jugé recevable. L'an dernier c'était le cas de 87 % des dossiers reçus . Mais le pire, c'est peut-être que 40 % des demandes qui ont été enregistrées l'an dernier émanent de familles ne sont pas nouvelles . Ce sont des dossiers qui reviennent parce qu'aucune solution pérenne n'a été trouvée. Il faut savoir qu'en moyenne, un dossier de surendettement se monte à 38 000 euros . Là encore c'est un montant supérieur à celui de l'année précédente.

     Autre constat de la Banque de France : le profil des personnes surendettées évolue. C'est frappant quand on compare les chiffres sur dix ans. A l'époque, le surendettement touchait principalement des couples. En 2013, les deux tiers des dossiers émanaient de personnes seules . Et majoritairement des femmes . Il est vrai que c'est souvent après un divorce que l'on bascule dans le surendettement parce que les ressources financières changent brutalement. De la même façon, le chômage entraîne souvent les personnes qui sont déjà en situation précaire dans la spirale du surendettement. Presque une personne surendettée sur deux n'a pas d'activité, soit parce qu'elle est au chômage pour la moitié d'entre elles, soit parce qu'elle est sans profession ou invalide.

     La Banque de France constate aussi qu'elles sont de plus en plus âgées. Presque un dossier sur quatre vient d'une personne de plus de 55 ans . Elles sont deux fois plus nombreuses que l'année précédente. Les salariés et les propriétaires ne sont pas à l'abri.  En un an, la proportion de propriétaires parmi ceux qui déposent un dossier de surendettement a augmenté de 2 pour cent. Et il y a aussi de plus en plus de salariés qui sont touchés. Ils représentent aujourd'hui 39 % des demandes . Mais ils ont presque tous un point en commun : ils ont contracté un crédit à la consommation. Neuf dossiers sur dix en comptent au moins un pour un montant moyen de 24 000 euros. Les crédits renouvelables sont souvent à l'origine de la situation de surendettement, malgré la loi Lagarde de 2008 qui a un peu diminué leur niveau. Un cercle vicieux que la loi Hamon sur la consommation espère bien briser.

Partager sur :