Des rayons diversifiés dans les jardineries

Des rayons diversifiés dans les jardineries

Émission 

Même si la météo du week end est à priori moins clémente que celle de cette semaine, il y a de fortes chances que vous preniez le chemin d'une jardinerie en quête de végétaux à installer sur votre balcon ou dans votre jardin. Et elles font beaucoup pour vous attirer dans leurs rayons même si vous n'avez pas d'espace à fleurir

 

     Le secteur du jardin a beaucoup souffert l'an dernier et l'année précédente. Principalement à cause du temps médiocre et de la météo capricieuse . Entre mars et mai l'an dernier qui ont été marqués par un temps très froid, le chiffre d'affaires des jardineries a baissé de 20 à 30 %. Mais bien sûr il n'y a pas que la météo il y a aussi la crise qui fait reculer le pouvoir d'achat . Du coup, le marché du jardin affiche un recul de 5 à 8 % ces dernières années . Les consommateurs reportent leurs achats ou annulent carrément les dépenses qu'ils avaient prévues parce qu'elles ne sont pas prioritaires. Et ce, malgré leur attachement au jardin considéré maintenant comme une pièce à part entière.

     Et pendant ce temps là des concurrents sont venus s'installer sur les plates bandes des jardineries.  Les jardineries ne réalisent que 25 % du chiffre d'affaires global de ce secteur . C'est un peu plus que les grandes surfaces alimentaires qui représentent 20 % de ce marché mais c'est moins que les grandes surfaces de bricolage qui elles font 30 % des ventes . Ce qui s'explique facilement. On ne va dans les jardineries que quand il fait beau et de préférence au printemps quand il faut préparer les jardins et les potagers pour la belle saison. Et quand la météo est mauvaise, on va ailleurs, dans les grandes surfaces de bricolage pour s'occuper à l'abri des intempéries ou au cinéma.

     D'où l'importance pour les jardineries de se diversifier pour attirer les clients.  Premier exemple Gamm vert le numéro un du marché vend des vêtements et des chaussures pour le jardin mais aussi plus surprenant de l'alimentation . Avec succès. Ces deux rayons représentent aujourd'hui 20 % de son chiffre d'affaires et ses ventes ont augmenté de 9 % l'an dernier. Truffault vend des meubles et des objets de décoration au sens large, faisant là concurrence aux magasins de meubles mais aussi de bricolage. Botanic joue à fond la carte naturelle avec des produits bio, fruits légumes, épicerie et cosmétiques . Enfin Jardiland mise sur l'animalerie . Un bon créneau puisque la France est très en retard par rapport à ce que l'on peut trouver aux Etats-Unis ou en Grande Bretagne pour les animaux domestiques.

Partager sur :