Haro sur les aliments anti-cholestérol

Haro sur les aliments anti-cholestérol

Émission 

Vous vous êtes peut-être laissés séduire par ces produits alimentaires qui garantissent être bons pour votre coeur ? Eh bien ils n'ont aucun effet sur votre santé. C'est ce qu'affirme aujourd'hui l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation

 

     C'est l'association de défense des consommateurs UFC Que Choisir qui a saisit l'agence en voyant les publicités se multiplier sur ce thème et les rayons de produits soi disant bons pour le coeur s'agrandir semaine après semaine. Ces produits qui sont enrichis de phythostérols affirment pouvoir faire baisser le taux de cholestérol et donc diminuer le risque de maladies cardio vasculaires. On trouve des margarines mais aussi des produits laitiers et des sauces condimentaires. Malheureusement la dernière étude sur les consommations alimentaires faites par l'agence remonte à 2006. Elle montre que 3 % des adultes consomment ce type de produits et 0,7 % des enfants. Qui ne sont pourtant pas concernés. On en consomme aujourd'hui 7 000 tonnes par an, preuve que ces produits séduisent

     Leur succès remonte à 2005. Cette année là la Maaf signait un partenariat avec le géant de l'agro alimentaire Unilever. L'assureur s'engageait alors à rembourser jusqu'à 40 euros par an de margarine soi disant anti cholestérol. .. S'attirant illico les foudres des cardiologues qui répondaient que si Unilever avait vraiment des vélléités d'améliorer la santé des consommateurs, il ferait mieux de diminuer le sucre et les matières grasses que contiennent ses produits ... Outre cette utilisation de l'argment santé pour vendre de la margarine, c'est surtout le fait que ce produit soit présenté comme la solution miracle qui a fait grincer des dents chez les médecins.

     Dans les faits, ils n'ont pas vraiment d'efficacité, selon l'Agence . Certes il est démontré que les phythostérols font effectivement un peu baisser le cholestérol. Mais ce n'est pas le seul facteur de développement des maladies cardio vasculaires. Consommer des produits qui contiennent des phytostérols ne suffit donc pas, loin de là, à diminuer les risques pour la santé . Ils peuvent même au contraire augmenter le risque à cause d'une trop grande concentration en béta carotène. Du coup, lUFC Que Choisir demande que les autorisations pour la commercialisation de ces produits soit revue, en France et en Europe. Et l'Agence conseille à ceux qui s'inquiètent de leur niveau de cholestérol d'aller consulter leur médecin.

Dominique Esway

Partager sur :