Le petit déjeuner perd du terrain

Le petit déjeuner perd du terrain

Émission 

60 ans après les premières distributions de lait dans les écoles, le petit déjeuner perd du terrain. C'est ce que montre l'étude que vient de publier le Crédoc, une étude qu'il réalise tous les trois ans pour Kellog's. Et c'est une tendance lourde depuis dix ans

C'est dans les années 90 qu'on a commencé à fortement médiatisé ce premier repas de la journée, sous l'influence des nutritionnistes et des médecins. Au point qu'en 1997 les pouvoirs publics ont instauré une semaine nationale du petit-déjeuner. Avec succès dans un premier temps puisqu'on a constaté une augmentation du nombre de personnes prenant un vrai petit déjeuner le matin. Mais l'effet de cette campagne s'estompe progressivement depuis dix ans. Le Crédoc a passé au crible les comportements alimentaires de trois catégories d'âge : les enfants âgés de 3 à 12 ans, les adolescents de 13 à 19 ans et les adultes de 20 ans et plus.

Et l'étude montre que l'on saute de plus en plus souvent le petit déjeuner

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce ne sont pas les adultes qui font l'impasse le plus souvent sur ce premier repas de la journée. 86 % d'entre eux prennent un petit déjeuner tous les jours, week end compris. C'est quand même un recul par rapport aux études précédentes de 1999, 2003 et 2007. Les enfants de 3 à 12 ans ont quasiment les mêmes résultats à chaque enquête que les adultes. En gros, ces deux catégories d'âge qui prenaient un petit déjeuner tous les jours ont tendance à en sauter un par semaine. En revanche les résultats sont beaucoup moins bons du côté des adolescents. Au mieux ils étaient 79 % à prendre un petit déjeuner tous les jours en 2003 mais depuis ce taux est retombé à 59 %. C'est le mardi qu'ils l'oublient le plus souvent, suivi du jeudi et du mercredi. A contrario, le week end, grasse matinée ou pas, ils ne loupent que très rarement le petit déjeuner.

L'idéal c'est de prendre son petit déjeuner en famille

Effectivement quand ce premier repas est ritualisé comme les autres, on a moins tendance à s'en passer. D'ailleurs les adultes et les enfants prennent très majoritairement leur petit déjeuner ensemble. Alors que les adolescents ont plus tendance à le prendre en dehors de la maison. Souvent seuls, dans les transports ou au café. Plus de six jeunes sur dix en région Ile de France prennent ce repas à l'extérieur.

Partager sur :