Les consommateurs et l'obsolescence programmée

Les consommateurs et l'obsolescence programmée

Émission 

Trois Français sur quatre sont persuadés que les produits électroménagers et high tech sont programmés pour tomber en panne au bout d'un certain temps. C'est ce que montre un sondage de l'institut CCM Benchmark

 

     Cette étude a été réalisée auprès des utilisateurs de deux sites internet L'Internaute et Comment ça marche.net, un site spécialisé dans l'entraide pour réparer ses équipements. Pour 75 % % d'entre eux, il n'y a aucun doute : leurs appareils sont bien programmés, par les fabricants pour tomber en panne au bout d'un moment . Curieusement, 60 % des consommateurs jugent quand même que les équipements électroménagers et high tech d'aujourd'hui sont de bonne qualité . Ce qui parait un peu contradictoire...

     Ce sont surtout les ordinateurs et les téléphones portables qui cristallisent le mécontentement. 60 % des personnes interrogées trouvent que les équipements informatiques et téléphoniques c'est-à-dire les ordinateurs, les téléphones portables, les tablettes ont une durée de vie trop courte . En revanche, pour le gros électro ménager, on trouve 58 % de satisfaits. Et jusqu'à 61 % pour le petit électro ménager comme les grille pain, les sèches cheveux ou les mixeurs. Au palmarès des appareils les plus durables on trouve d'abord le caméscope, le lecteur de DVD ou de Blu Ray et l'ordinateur. En bas de classement l'appareil qu'on remplace le plus souvent c'est le téléphone portable.

     Et ce n'est pas parce qu'ils sont fragiles. Dans la majorité des cas, on change de portable parce qu'on veut un appareil plus performant , mais aussi pour bénéficier d'une nouvelle technologie comme la 4G. Ce qui n'empêche pas 70 % des personnes interrogées d'affirmer qu'elles changent leurs appareils high tech quand ils tombent en panne . 30 % disent aussi qu'elles changent pour profiter de nouvelles fonctionnalités comme la vidéo sur un appareil photo par exemple. Quant à l'électroménager dans 80 % des cas, on change l'appareil quand il tombe en panne . 24 % en change parce qu'ils veulent un appareil plus adapté après des travaux par exemple et 16 % font le choix d'un appareil qui consomme moins d'énergie.

     Et si les consommateurs ne font pas réparer leurs appareils, c'est pour une raison simple : ça coûte trop cher que ce soit pour les produits high tech ou pour l'électroménager. Une personne sur trois évoque le fait qu'il n'y a plus les pièces détachées ou parce que le produit ne peut pas être démonté . Et une personne sur cinq avoue préférer un équipement plus récent.

 

Dominique Esway

Partager sur :