Les Français et leur compte en banque

Les Français et leur compte en banque

Émission 

Les Français surveillent de près leur compte en banque. C'est ce qui ressort du sondage CSA réalisé pour le compte de Fortunéo Banque.

Premier enseignement de ce sondage, les Français ne sont guère plus vigilants qu'il y a cinq ans. 66 % d'entre eux disent consulter leurs comptes autant que par le passé, 30 % estiment qu'il le consulte davantage et 4 % pensent le faire moins souvent. que ce soit sur papier ou sur internet. Mais globalement, huit personnes sur dix y jettent un oeil au moins une fois par semaine. Il y a les accros, les 38 % qui vérifient l'état de leurs finances une fois par jour ou presque. Un contrôle qui est rendu beaucoup plus facile par les nouvelles technologies. On peut maintenant consulter ses comptes via internet sur son ordinateur chez soi ou au bureau mais aussi où que l'on soit depuis son portable ou sa tablette. Les moins inquiets sont 18 % et ils se contentent d'une vérification par mois, voire pour 1 % d'une seule fois par trimestre.

Concrètement comment font ils pour vérifier leurs comptes ?

Les Français sont très attentifs à leurs dépenses en temps de crise. Première façon de contrôler ses dépenses pointer ses tickets de carte bancaire. C'est ce que font 48 % des personnes interrogées mais 57 % des plus de 65 ans. Deuxième méthode : pointer ses dépenses à la fin du mois. 35 % s'y astreignent. 19 % préfèrent noter chaque dépense sur un carnet et presque autant notent chaque dépense sur un document qui est conservé sur l'ordinateur. 17 % sont passés au virtuel et utilisent une application soit sur leur téléphone mobile soit sur leur tablette. 6 % pointent leurs dépenses sur leur compte en ligne. Enfin 17 % ne notent rien mais savent à peu près combien il leur reste à la fin du mois, une proportion qui monte à 23 % chez les moins de 35 ans.

On les a aussi sondé sur leurs raisons d'épargner.

plus de la moitié d'entre eux mettent de l'argent de côté pour financer leurs vacances. Moins chez les plus de 65 ans et plus chez les professions intermédiaires et les cadres supérieurs. Une personne sur cinq épargne pour financer ses sorties. 18 % se font une cagnotte à dépenser pendant les soldes et 25 % disent ne pas mettre d'argent de côté, faute de moyens.

Partager sur :