Les Français se privent de vacances

Les Français se privent de vacances

Émission 

De plus en plus de Français se privent de vacances à cause de la crise. C'est ce que montre la dernière étude du cabinet Protourisme

     L'an dernier, 29 millions et demi de personnes, adultes et enfants confondus, sont parties en vacances . Soit deux millions et demi de vacanciers de moins qu'en 2012 . Pour être précis partir en vacances dans le langage du cabinet cela veut dire passer au moins une nuit hors de chez soi, pour ses loisirs, dans un hébergement payant. C'est dire si on compte large... Mais c'est moins d'un Français sur deux. Et quand on compare ces chiffres aux projets de vacances tels qu'ils ont été enregistrés en début d'année, on se rend compte qu'un million de personnes ont été obligées de renoncer à leur projet ...et n'ont pas pu partir ne serait ce qu'une journée. Et c'est une tendance lourde puisque depuis 2010, en tout, un tiers des Français n'ont pas pu partir     Ce sont les plus modestes qui sont ainsi privés de vacances. On atteint des niveaux de départs historiquement bas chez les classes moyennes et modestes . Jugez plutôt. 38 % seulement des familles gagnant entre 1 500 et 2 500 euros par mois ont pu s'offrir un hébergement payant pour au moins une nuit l'an dernier. C'est 4 % de moins qu'en 2012.  Et si l'on s'en tient aux foyers qui ont moins de 1 500 euros par mois, moins d'un sur quatre a pu partir. Cela dit le taux de départ baisse également pour ceux qui ont plus de 2 500 euros par mois. Ils ne partent pas parce qu'ils sont au chômage ou qu'ils ont peur de perdre leur emploi . Ce qui engendre une différence entre les salariés de la fonction publique et ceux du secteur privé. 41 % seulement de ces derniers sont partis en vacances contre presque 6 fonctionnaires sur dix . Les autres motifs qui poussent à renoncer aux vacances c'est l'augmentation des charges et la baisse du pouvoir d'achat, notamment pour les retraités.  

     L'industrie du tourisme en France en subit les conséquences. Les vacanciers ont généré 337 millions de nuitées, en France mais aussi à l'étranger. C'est moins qu'en 2012 et la baisse est plus marquée dans l'hexagone . Presque tous les types d'hébergement sont à la peine , les hôtels  mais aussi les meublés, les campings et même les villages de vacances du tourisme associatif. Il n'y a que deux formes d'hébergement qui ont échappé à la crise l'an dernier les villages clubs haut de gamme et les résidences de tourisme avec services.  Parce qu'ils reçoivent plus de clientèle étrangère.

 

Partager sur :