Pas de hausse de l'électricité en août

Pas de hausse de l'électricité en août

Émission 

C'est la bonne nouvelle du jour pour les consommateurs. Le prix de l'électricité qui devait augmenter de 5 % au premier août prochain va rester stable. Ainsi en a décidé Ségolène Royal la ministre de l'environnement et de l'énergie

 

     La hausse du tarif réglementé de l'électricité avait été décidée par un arrêté de 2013. Il prévoyait une hausse de 5 % au premier août 2013 et de nouveau plus 5 % le premier août 2014. Une double augmentation justifiée à l'époque par le fait que les coûts d'EDF étaient en forte hausse à cause du vieillissement des centrales nucléaires. Et d'insister à l'époque que c'était toujours moins que les hausses réclamées par la commission de régulation de l'énergie qui demandait entre 7 et 10 % de hausse plus un rattrapage de 7 et demi pour cent.... La Commission avait prévenu : le prix de l'électricité doit augmenter de 30 % d'ici à 2017 ... La hausse prévue le premier août prochain est donc annulée . 28 millions de foyers sont concernés .

     En fait le gouvernement veut réformer tout le processus de calcul de ce tarif .   Et il y a du pain sur la planche. On se souvient que dans ces dernières années, la Commission de l'énergie avait d'abord donné son feu vert à des augmentations. Dans un deuxième temps les gouvernements les avaient limitées par décret. Les concurrents d'EDF avaient alors saisi la justice pour rétablir les hausses et les consommateurs se sont retrouvés avec non seulement des hausses de tarifs mais en plus des hausses rétroactives liées au rattrapage ... Un vrai casse-tête. C'est ce à quoi Ségolène Royal compte bien s'attaquer pour remettre un peu d'ordre dans ce capharnaüm.

     Mais elle n'a pas annoncé comment et du coup les associations sont très prudentes. B ien sûr elles se réjouissent que la hausse du mois d'août soit annulée. Mais la CLCV lui demande d'aller plus loin et plus vite. D'abord elle rappelle qu'un rapport de la Cour des comptes a montré que les prix de l'électricité en gros sont orientés à la baisse , juste avant que la Commission de l'énergie recommande une forte hausse des tarifs. Elle demande que la Commission fasse appel à des techniciens indépendants, qui n'aient pas de lien avec EDF et qu'elle se contente d'un rôle de calcul des coûts. Et qu'elle publie les chiffres qui lui servent pour ces calculs.

 

Dominique Esway

Partager sur :