Philips tourne la page de l'électronique grand public

Philips tourne la page de l'électronique grand public

Émission 

Le groupe d'électronique Phillips a annoncé qu'il ne fabriquerait plus ni téléviseurs ni produit audio visuels. C'est une page qui se tourne dans l'histoire de cette société néerlandaise fondée en 1891 par un père et son fils et qui a été de toutes les avancées technologiques récentes. Phillips ne fabriquera plus de produits grand public après des décennies de succès

 

     On peut même parier sans trop de risque que vous avez tous eu au moins un produit Philips chez vous à un moment où à un autre. Une radio, une cafetière, un téléviseur, une cassette audio, un disque Polygram, un Minitel, une chaine hifi ou au moins des ampoules. L'entreprise est fondée en 1891 à Eindhoven aux Pays Bas par Frédéric Philips et son fils Gerald. Philips devient très vite le numéro un mondial de la fabrication d'ampoules. La première grosse commande vient du Tsar de Russie et porte sur 50 000 ampoules.

     Après la première guerre mondiale il se diversifie dans le matériel médical. et la radio Il lance sa première radio en 1927 et vend le millionième poste cinq ans plus tard. La même année sortent les premiers appareils de radiographie. En 1937 Philips illumine la Tour Eiffel et deux ans plus tard, sort le premier rasoir électrique . Pendant la guerre, les usines sont bombardées mais le groupe redémarre assez vite. En 1951 Philips vend son premier aspirateur. Dans les années 50 le groupe créée son propre label de musique et confie la branche jazz à Boris Vian. Les activités musicales fusionnent en 1962 avec celle de Siemens sous le nom de Polygram .. L'audiovisuel prend beaucoup d'importance à partir de 1963 . Cette année là Philips, associé à Sony et Hitachi met au point les premières cassettes audio et vingt ans plus tard les premiers CD puis en 1995 les DVD . C'est aussi en 1983 que sort le cent millionième téléviseur sous sa marque. La fabrication est délocalisée en Chine en 1985.

     En revanche dans la vidéo Philips ne réussit pas à imposer sa norme V2000 et se plie à la VHS . En 88, les disques Polygram sont revendus. Les innovations continuent avec les cafetières Senséo en 2001, les téléviseurs ambilight en 2004 et les disques Blu ray en 2006.

     Aujourd'hui, Philips s'est recentré sur trois branches : l'éclairage , il a été choisi en 2012 pour illuminer l'Empire State Building à New York, le médical et le life style, confort quotidien ce qui va des épilateurs aux rasoirs en passant par les cafetières. En France Philips emploie 2 700 personnes et réalise un milliard 700 millions d'euros de chiffre d'affaires dont plus du tiers à l'export. Ce qui en fait la quatrième filiale du groupe. Et depuis 2011 Philips France est dirigée par une femme .

Partager sur :