Un avertissement sur les sodas ?

Un avertissement sur les sodas ?

Émission 

L'obésité a été déclarée maladie mondiale par l'organisation mondiale de la santé en 1997. Il faut dire qu'elle fait trois millions de morts par an. Depuis quelques années, les pouvoirs publics essayent de limiter la consommation et on pourrait voir apparaitre des messages de mise en garde sur les canettes et les bouteilles

 

     C'est un combat qui semble faire l'unanimité mais qui s'avère extrêmement difficile à livrer. La Mairie de New York qui est très concernée par le problème puisque 58 % de ses habitants sont obèses ou en surpoids  bataille depuis deux ans maintenant devant les tribunaux pour obtenir l'interdiction des grands, très grands formats c'est à dire des gobelets de plus d'un litre.... Le maire de l'époque avait rappelé que la contenance des verres de soda qui était de 20 centilitres il y a 30 ans et passé progressivement à 35 centilitres, puis 47 et qu'elle dépasse aujourd'hui souvent le litre . Soit l'équivalent de 21 morceaux de sucre ....

     A défaut de gagner devant les tribunaux, on peut mettre les consommateurs en garde ... C'est ce que tente de faire l'Etat de Californie . Après avoir interdit les sodas dans les écoles publiques , il vient de faire adopter par son Sénat un message d'avertissement, sur le même modèle que celui qui orne les paquets de cigarettes . Il précise que boire des boissons qui contiennent des sucres ajoutés peut engendrer de l'obésité , du diabète et des caries .

     Pour le moment en France, on se contente de taxer les boissons sucrées.  Cette taxe soda est entrée en vigueur le premier janvier 2012. Elle se monte à 7 euros 40 par hectolitre et elle a rapporté 288 millions d'euros l'an dernier dans les caisses de l'Etat. Mais le gouvernement pourrait bien en remettre une couche. Deux sénateurs ont publié un rapport sur la fiscalité comportementale c'est à dire les taxes qui visent à nous faire changer de comportement, en mieux il va de soi. Et parmi les idées qu'ils développent revient celle d'une modulation de la TVA selon que les produits sont bons ou pas pour la santé . Et donc une augmentation de la TVA sur les boissons sucrées. Leur argument est simple : pour le moment elles sont taxées à 5,5 %, comme l'eau ou les jus de fruits. S'ils obtiennent gain de cause, leur taux de TVA passerait à 20 % ... A cette difficulté près qu'il faudra déterminer ce qui est bon pour la santé et ce qui ne l'est pas ...

Partager sur :