Toutes les émissions

La minute conso

Dans la zone euro, les frais sont réduits
Dans la zone euro, les frais sont réduits © Radio France - Dominique Esway

Attention aux frais bancaires à l'étranger

Diffusion du vendredi 21 juin 2019 Durée : 2min

Pendant les vacances vous passerez peut-être quelques jours à l'étranger. Mais l'utilisation de votre carte bancaire peut vous coûter cher

Et pour parer à ces frais, le mieux c'est de s'organiser d'avance. Il y a une bonne nouvelle. Si vous voyagez dans l'un des 19 pays de la zone euro, l'Union européenne a décidé que les frais doivent être les mêmes que ceux que prélève votre banque en France. Il ne peut pas y avoir de différences, marché unique oblige...  Un petit bémol toutefois, les banques ont jusqu'au 15 décembre prochain pour appliquer cette règle et votre banque fait peut-être partie de celles qui attendent le dernier moment. Les mêmes frais, cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de frais. Par exemple, si votre banque vous fait payer les retraits dans d'autres distributeurs que les siens, vous payerez quand vous retirerez de l'argent à l'étranger. D'autant plus que les banques étrangères font souvent payer ce service, de l'ordre de trois euros par opération plus quelque fois un petit pourcentage.... De quoi faire rapidement monter la note.  

Et quand on va en dehors de la zone euro ?  

Alors en plus de ceux dont on vient de parler, il faudra ajouter le coût du change de la devise en euro. Et souvent, les banques prennent une commission fixe pour le retrait, de trois à cinq euros, avec en plus parfois une commission variable sur le montant de votre retrait qui va de 2 à 3,(% du montant. Il faut donc limiter les retraits autant que possible. En revanche, il est moins coûteux de payer vos achats par carte. Certes il y a toujours une commission variable sur le montant mais la commission fixe est nettement plus faible...  Le Figaro a fait le calcul : on peut vitre arriver à plusieurs dizaines d'euros.   

Peut-on échapper à ces frais ?  

Certaines nouvelles banques se sont lancées sur le créneau sentant qu'il y avait là des clients potentiels. C'est le cas de la banque en ligne allemande N26 et de sa concurrente britannique Revolut. Il existe aussi une alternative française. Boursorama propose maintenant une carte bancaire gratuite, baptisée Ultim sans aucun frais sur les retraits et les achats  à l'étranger. Et ce dans toutes les devises. Pour bénéficier cette carte, il n'y a aucune condition de revenus. Il faut juste l'utiliser au moins une fois par mois.

Dominique Esway