Toutes les émissions

La minute conso

Carambar et Lutti ensemble pèseraient autant que Haribo
Carambar et Lutti ensemble pèseraient autant que Haribo © Maxppp - Claude Prigent

Carambar veut racheter les bonbons Lutti

Diffusion du lundi 3 septembre 2018 Durée : 2min

Carambar voudrait racheter son concurrent le groupe franco belge Lutti. L'occasion pour la Minute conso de retracer la saga du Carambar

Le Carambar a été créé en 1954 dans l'usine de l'entreprise Delespaul Havez à Marcq-en-Baroeul qui est spécialisé dans les chocolats et les dragées. Une légende veut que ce soit le résultat d'une erreur de manipulation qui ait produit les premiers Carambars. Quoi qu'il en soit, dès ses débuts, il est emballé dans un papier jaune rayé de rose. Le but c'est que les enfants le voient bien sur les comptoirs des épiceries. Il coûte à l'époque cinq centimes de franc.  A partir de 1955, les emballages permettent de gagner des points qui peuvent s'échanger contre des cadeaux.  Ce n'est qu'en 1969 que les blagues font leur apparition sur les papiers. Pour les trouver, l'entreprise organise un concours dans les écoles. En 1973, l'entreprise sort des Carambar parfum fraise, orange et citron.   

Carambar a souvent changé de propriétaire

Comme beaucoup d'entreprises dans le secteur agro-alimentaire. L'usine est rachetée par la Générale d'Alimentation en 1965 puis par la Générale Occidentale. En 1980 celle-ci est absorbée par BSN l'ancêtre de Danone qui croque donc en même temps le Carambar.  Le groupe laitier la revend ensuite à l'Anglais Cadbury en 1998. Qui e fait racheter en 2010 par l'Américain Mondelez. L'an dernier il décide de se séparer de la branche bonbons et choisit le fonds d'investissement français Eurazéo. Il reprend toutes les marques de confiserie  Kréma, La Pie qui Chante, Vichy, Poulain et Suchard et les intègre dans un groupe qu'il baptise Carambar and Co.  

C'est toujours un succès les Carambar ?

Il s'en vend plus d'un milliard chaque année en France pour un chiffre d'affaires de 25 millions d'euros. Grâce aux nouveaux parfums mais aussi à des campagnes de publicité qui font beaucoup parler d'elles. On se souvient qu'en 2013, Carambar a fait courir le bruit qu'il arrêtait les blagues et les remplaçait par des jeux éducatifs. Consternation générale jusqu'à ce que l'entreprise révèle que c'était une blague. En 2016, Carambar a publié pendant deux mois des blagues réservées aux plus de 18 ans, reconnaissables à leur emballage noir... Ironie du sort si Carambar s'apprête à racheter Lutti, l'an dernier Lutti s'était porté candidat au rachat de Carambar, mais le vendeur lui avait préféré un fonds d'investissement.   

Dominique Esway