Toutes les émissions

La minute conso

Les frais sont détaillés dans les conditions tarifaires qu'on vous envoie chaque année
Les frais sont détaillés dans les conditions tarifaires qu'on vous envoie chaque année © Maxppp - Claude Prigent

Comment certaines banques prélèvent plus de frais

Diffusion du vendredi 28 septembre 2018 Durée : 2min

Les frais bancaires une fois de plus dans le collimateur des associations de défense des consommateurs. 60 millions révèle une nouvelle méthode utilisée par certains établissements pour alourdir encore plus la note

Et pourtant depuis cinq ans, ces frais d'intervention, que la banque vous ponctionne quand vous êtes à découvert sont limités. Ils sont fixés à huit euros par opération et à 80 euros par mois. La dernière astuce mise en place par la Banque populaire, la Caisse d'épargne et le Crédit mutuel et révélée par 60 millions et l'Union nationale des associations familiales permet justement de contourner ce plafond. Ces banques calculent le solde de votre compte à la fin de la journée, et non plus opération par opération. Et si le solde est négatif, elles multiplient les frais par le nombre d'opérations. Tout en restant dans le plafond de 80 euros par mois... Pour 60 millions, il n'y a pas de doute : cette façon de calculer est illégale 

Pourtant les banques ont fait des promesses 

Effectivement début septembre. Convoquées par le ministre des finances, toutes les grandes banques se sont engagées à limiter à 20 euros par mois et 200 euros par an les frais d'incident bancaire.... Mais uniquement pour les clients qui ont choisi l'offre spécifique destinée aux personnes en difficulté qui coûte trois euros par mois. Le problème c'est que très peu de clients bénéficient de cette offre pour laquelle les banques ne font quasiment aucune publicité....Résultat un peu plus de 350 000 personnes ont adhéré à cette formule. C'est 10 % de ceux qui en auraient besoin selon les chiffres de la Banque de France. Et très peu comparé aux 10 millions de clients qui sont à découvert chaque trimestre.   

Un engagement insuffisant pour les associations

On est très loin de ce qu'elles réclament. Elles veulent que les frais liés aux incidents soient plafonnés mais pour tous les clients quelque soit leur type de contrat avec leur banque. Ce qui soulagerait les 25 % de Français qui dépassent très souvent leur découvert autorisé. L'enjeu est de taille puisque ces frais représentent six milliards et demi d'euros de chiffre d'affaires pour les banques. D'autant qu'elles vous font aussi payer un taux d’intérêt sur votre découvert autorisé, qui  va de 7% dans deux banques en ligne à 16 % par an à la Bnpparibas. Si vous dépassez votre découvert pendant un mois, la banque vous envoie un courrier qui lui aussi est payant. En moyenne 12 euros. Et sur votre découvert, la banque applique des agios.... qui vont de 16 % dans les banques en ligne à 20 % dans certains établissements classiques.  

Le site officiel pour comparer les tarifs bancaires

Dominique Esway