Toutes les émissions

La minute conso

Les objets en plastique à usage unique, comme les couverts, vont disparaître des rayons d'ici 2020. Septembre 2018.
Les objets en plastique à usage unique, comme les couverts, vont disparaître des rayons d'ici 2020. Septembre 2018. © Radio France - Dominique Esway

Comment se débarrasser du plastique à usage unique

Diffusion du jeudi 6 septembre 2018 Durée : 2min

Plus rapides que le gouvernement, les grandes enseignes annoncent des programmes de lutte contre le plastique à usage unique

On sait que le gouvernement veut réduire de 20 % le plastique des emballages d'ici à 2025. Et arrriver à 100 % de plastique recyclé à cette échéance, contre 22 % seulement aujourd'hui. Pour encourager les industriels à mieux concevoir leurs produits, il va imposer une taxe sur les produits fabriqués à partir de plastique non recyclé. En espérant ainsi pousser les consommateurs vers des produits à base de plastique recyclé qui seront moins cher. Mais il faudrait aussi que les plastiques soient recyclés, ce qui n'est pas le cas partout aujourd'hui. Exemple typique les bouteilles de lait se recyclent mais pas les pots de yaourts... Il faudra attendre 2022 pour qu'on puisse mettre tout le plastique à recycler... Et que tous les produits en plastique porte le logo Triman, le petit bonhomme avec trois flèches qui garantit que le produit est recyclable.   

En attendant les distributeurs commencent à bouger  

Parce qu'ils veulent répondre aux préoccupation des consommateurs que les images sur la pollution des océans par le plastique commencent à marquer. On commence par Michel-Edouard Leclerc qui a été le premier à supprimer la distribution de sacs en plastique gratuit aux caisses de ses supermarchés. Résultat :  on est passé de un milliard de sacs il y a vingt ans à 40 millions aujourd'hui. Maintenant le groupe a décidé de ne plus vendre d'objets en plastique à usage unique comme les gobelets, les couverts ou les assiettes d'ici au premier trimestre de l'an prochain. Le temps d'écouler les stocks. Ils seront remplacés par des articles en carton ou en bambou. Mais l'enseigne veut aller plus loin et essayer de réduire le plastique partout. Y compris dans ses entrepôts ou lors du transport de ses marchandises depuis les lieux de production.  Cela va de l'emballage des produits frais au filmage des palettes.    

C'est la seule enseigne mobilisée ?   

Non loin de là. Lidl s'est donné jusqu'à la fin 2019 pour ne plus vendre d'article en plastique à usage unique. Le groupe compte aussi réduire de 20 % le plastique dans ses emballages. Avec l'aide de ses fournisseurs. Franprix ira encore plus vite puisque la filiale du groupe Casino a décidé de ne plus vendre d'articles à usage unique dans ses rayons au premier janvier prochain. L'entreprise n'achète plus aucun de ces produits depuis la fin juillet. Prochaine étape trouver des alternatives aux barquettes de poulet, aux bouteilles de jus d'orange et aux couvercles des boissons chaudes. De son côté, Carrefour s'est engagé à ce que 100 % de ses emballages soient recyclables, réutilisables ou compostables d'ici 2025.  

Dominique Esway