Replay du vendredi 27 novembre 2015

Coup d'envoi de quatre jours de soldes

C'est une tradition commerciale américaine qui commence à faire son chemin en France : le black Friday. Le dernier week end de novembre, les commerçants multiplient les promos.

C'est une façon de donner le coup d'envoi des courses pour les fêtes de fin d'année. Et d'essayer de faire revenir les clients dans les magasins après les attentats. D'autant qu'à ce vendredi de promotions dans les magasins s'ajoute le cybermonday c'est à dire le même type de campagne mais sur les sites internet. En France, cela fait cinq ans que cela existe et deux ans que cela commence à percer. Cette année, depuis les attentats du 13 novembre, on ne parle plus de Black Friday qui veut dire vendredi noir. Chaque enseigne s'est dépêchée de trouver un nouveau slogan. Vous entendez ainsi parler de Friday Shopping, de Grand week end, de Jours XXL ou de Crazy shopping. Le site Grosbill.com qui vend du matériel informatique et de la high tech annonce un Peace Friday. Il reversera un euro par vente au fonds d'aide aux victimes des attentats. Une marque lance aussi un GreenFriday début décembre...

Donc ça marche ces opérations commerciales ?

On va voir. Selon une étude yougov réalisé pour le site maréduc.com, un bon tiers des consommateurs français comptent profiter des rabais aujourd'hui et à presque autant lundi. La fédération des entreprises de vente à distance estime que 84 % de ceux qui achètent sur internet d'habitude seront au rendez-vous. A la Fnac, ce dernier vendredi de novembre représente le deuxième chiffre d'affaires le plus important de l'année, juste derrière le vendredi qui précède Noël. L'an dernier Auchan a reçu 20 % de clients en plus et enregistré une hausse de 10 % de son chiffre d'affaires.

Mais on est encore loin des Américains

De vendredi à lundi compris, les Américains vont dépenser plus de 50 milliards de dollars et plus près de nous, les magains britanniques vont encaisser deux milliards et demi d'euros. Toujours selon le même sondage yougov, les consommateurs français devraient dépenser 703 millions d'euros en tout ce long week end. C'est 17 % de plus que l'an dernier. Et pour faire encore baisser les prix, nombre de consommateurs vont passer par des sites comme ma reduc.com ou radins.com qui permettent de cumuler les réductions ou par les sites de cash back qui reversent un minimum de 5 % sur les achats que vous faites chez leurs partenaires.

Dominique Esway

Mots clés: