Toutes les émissions

La minute conso

De moins en moins de vols dans les magasins

Diffusion du vendredi 6 novembre 2015 Durée : 2min

Les vols dans les magasins ont beaucoup augmenté l'an dernier mais pas en France. Au contraire ...

    

C'est ce que montre le baromètre annuel établi par la société Checkpoint Systems qui est spécialisée dans les systèmes de protection pour les commerces. Et qui suit donc ces questions de très très près. L'an dernier, les vols ont bondi de plus de 15 % dans le monde... Les comptes de 200 distributeurs installés dans 24 pays ont été épluchés à la loupe. Résultat entre le stock théorique et l'inventaire des rayons, il y a une différence de 112 milliards d'euros. Soit 1,23 % du chiffre d'affaires. C'est au Mexique qu'on vole le plus dans les magasins. En Europe en revanche, les larcins ont diminué l'an dernier. Et la France fait partie des trois pays les plus vertueux au monde, avec la Suisse et la Norvège. La démarque inconnue se monte à 0,8 % seulement. Ce qui représente quand même 3,5 milliards d'euros.

Sait-on qui sont les voleurs ?

44 % des vols sont des vols à l'étalage qui sont donc le fait de clients ou de supposés clients qui traînent dans les rayons. Il est en nette baisse par rapport à l'année dernière. En revanche, on constate une forte augmentation des vols en interne, c'est à dire qu'ils sont commis par le personnel des magasins. Ils ont presque doublé en un an et représentent plus du tiers de la démarque inconnue, pour un montant de 1,2 milliard d'euros. Le reste ce sont les fraudes des fournisseurs et les pertes administratives.

Quels objets sont les plus volés ?

D'abord les produits comme les piles, les accessoires pour portables, les accessoires de mode, les lames de rasoir et les produits de maquillage. Ils sont petits et donc faciles à cacher et faciles à revendre. Ils sont donc les premiers visés par les voleurs. Mais on trouve aussi les vins et spiritueux, les chaussures, le tabac, la viande fraîche et les parfums. Ce sont surtout les pharmacies et les parapharmacies qui sont visitées par les voleurs ainsi que les magasins d'électronique où les tablettes, les GPS et les jeux vidéo attisent les convoitises. Pour chaque famille, le coût des vols s'est monté à 124 euros en 2014. C'est ce que les distributeurs investissent en dispositifs de sécurité. Petite consolation : c'est 20 % de moins que l'année précédente

Dominique Esway