Émissions Toutes les émissions

De plus en plus de mails frauduleux sur internet

La minute conso du mardi 26 janvier 2016

Deuxième journée aujourd'hui du forum européen sur la cybersécurité à Lille. Parmi les sujets sur le tapis il y en a un qui nous concerne tous c'est l'hameçonnage

De plus en plus de mails frauduleux sur internet

 L'hameçonnage qu'on appelle aussi le filoutage ou en Anglais le phishing c'est la technique qui consiste à vous envoyer sur votre boîte mail, un courriel qui semble émaner d'une institution que vous connaissez. Un courriel qui a l'air tout-à-fait officiel avec en-tête logo etc... Ce mail vous demande généralement d'envoyer ou de confirmer vos coordonnées personnelles ou bancaires ou les deux à la fois... ça peut avoir l'air de venir de votre banque, de votre fournisseur d'accès à internet, des impôts, de la caisse d'allocations familiales, d'EDF ou d'un autre fournisseur d'électricité ou de gaz d'ailleurs. Bref toujours des gens en qui normalement on a confiance ... L'an dernier, 2 millions de personnes ont reçu un mail de ce type...

Comment on peut se douter que c'est une arnaque ?

C'est de moins en moins facile. Il y a encore quelques années, on pouvait facilement repérer l'escroc par le nombre de fautes d'orthographe. Ce n'est plus le cas. Les mails sont maintenant parfaitement rédigés. Pour vous faire cliquer sur un lien et vous faire donner vos coordonnées, il y a plusieurs approches. On vous dit par exemple que votre transaction ou votre paiement a échoué. Ou que l'on vous doit de l'argent par exemple parce qu'on vous a trop prélevé. On peut aussi invoquer un changement de système informatique qui fait qu'on a besoin de vos données.

Que faut-il faire pour éviter de tomber dans le piège ?

La règle quelque soit le prétexte c'est de ne jamais cliquer sur le lien qu'on vous propose. Votre banque ou les impôts ont d'autres moyens de vous joindre s'ils ont vraiment un problème à régler avec vous. Le mieux c'est d'aller vérifier sur leur site officiel. On trouve souvent des alertes. Ou plus sûr encore de téléphoner au service en question pour clarifier la situation. Ce qui permet aussi de leur signaler la campagne de phishing dont il fait l'objet. Très souvent, ces services ont une adresse mail où on peut faire suivre très simplement le mail frauduleux qu'on a reçu. On peut aussi signaler à la police ces mails frauduleux via une plateforme de signalement qui s'appelle internet-signalement.gouv.fr

Dominique Esway 

Partager sur :