La minute conso

Un quart des Français seulement font appel à une société spécialisée pour déménager
Un quart des Français seulement font appel à une société spécialisée pour déménager © Maxppp - Philippe Pauchet

Déménager coûte toujours plus cher que prévu

Diffusion du jeudi 25 avril 2019 Durée : 2min

8 millions de Français vont déménager ou envisagent de le faire cette année. Soit 16 % de la population...Or un déménagement ça coûte cher

La première raison qui pousse à déménager c'est un rapprochement de son travail. Les deux tiers de ceux qui ont déménagé l'an dernier l'ont fait pour réduire leur temps de déplacement quotidien, selon un sondage CSA pour Cofidis. Mais a contrario, les autres se sont éloignés de leur lieu de travail. Et ce pour trouver moins cher ou plus grand, voir les deux que leur logement actuel. Et la période préférée pour changer de domicile c'est le printemps et plus précisément les mois de mai et de juin. Avant les vacances d'été, vers la fin de l'année scolaire et à temps pour préparer la rentrée.   

Alors combien ça coûte ?  

Selon cette enquête, en moyenne il faut compter 4782 euros. Un coût qui inclut les travaux que l'on doit faire dans le nouveau logement avant de s'installer et le déménagement lui-même. Alors bien sûr cela varie selon l'âge. Les moins de 35 ans qui ont nettement moins de meubles à emporter avec eux s'en sortiront  à moins de 3 000 euros alors que les plus de 50 ans qui ont amassé des possessions doivent s'attendre à une addition de 7248 euros, toujours en moyenne.  Mais il faut aussi prévoit un budget d'aménagement pour le nouveau logement. Cela va des peintures à refaire à l'achat de nouveaux meubles. Comptez presque 4 000 euros de plus....   

Un budget global qui pèse donc très lourd  

Le problème c'est qu'on anticipe pas beaucoup. Les deux tiers de ceux qui déménagent n'y pensent qu'un mois ou deux en amont. Et du coup, pour faire face aux dépenses, plus d'un consommateur sur deux est obligé de faire une croix sur d'autres projets importants. 29 % annulent un voyage et un sur quatre renonce à l'achat d'une voiture. 40 % des consommateurs vont puiser dans leur épargne. Et les plus modestes sont contraints de faire un crédit. Et pourtant dans leur grande majorité, les consommateurs ne recourent pas à une société spécialisée, pour réduire les frais. Ils font appel à la famille, aux amis et récupèrent des cartons auprès des commerçants ou des voisins.  

Dominique Esway