Replay du mercredi 5 juin 2019

Des produits bio mais pas parfaits

- Mis à jour le

Le magazine 60 millions de consommateurs a passé 130 produits bio au crible. Histoire de vérifier si la promesse bio qui vise à préserver la santé des consommateurs mais aussi l'environnement était tenue. Et quand on prend en compte tous les critères, le bilan est nettement plus mitigé

Pour le moment, le label bio n'intègre pas le bilan carbone. Certains produits bio sont donc importés et parfois de très loin comme ces pommes venues de Nouvelle Zélande
Pour le moment, le label bio n'intègre pas le bilan carbone. Certains produits bio sont donc importés et parfois de très loin comme ces pommes venues de Nouvelle Zélande © Radio France - Esway

La première motivation de ceux qui consomment des produits bio c'est leur santé et pas l'environnement.... Sauf chez les 18-24 ans où les préoccupations environnementales sont importantes. Reste qu'une étude menée par l'université de Nanterre montre que les consommateurs ont tendance à sous-estimer les calories des produits bio.... D'où le succès des pâtes à tartiner bio qui sont aussi grasses et sucrées que les recettes traditionnelles... ou des mélanges de graines eux aussi très caloriques. Autre aberration dénoncée par 60 millions la charcuterie bio ... Les fabricants ont le droit d'utiliser des nitrites et des nitrates, des produits qui sont classés comme cancérigènes probables... Sans parler des produits qui intègrent de l'huile de palme qui malgré les labels n'a pas réussi à démontrer qu'elle ne contribue pas à la déforestation.  

Autre problème les emballages ...  

Un produit peut être bio mais emballé voire sur emballé dans du plastique et du polystyrène. C'est le cas par exemple des fruits et notamment des pommes vendues dans les grandes surfaces. Mais il s'agit d'une obligation légale. Les distributeurs sont obligés de vendre les fruits et légumes bio emballés pour éviter les contaminations, dit-on mais aussi les vols. Une nouvelle méthode pour différencier les produits bio des autres consiste à graver la peau. On le voit sur certaines courges. En revanche ils peuvent être vendus en vrac dans les magasins spécialisés et bien sûr chez les producteurs. Et 31 % du bio consommé en France est importé et parfois de très loin avec donc un lourd bilan carbone...   

Mais les produits eux-mêmes que valent-ils ?  

On va prendre quelques exemples parmi les 130 produits étudiés par 60 millions. Au rayon lait, le bio représente 10 % des ventes. Tous les laits à une exception obtiennent de bonnes notes, mais pas plus que leurs équivalents traditionnels. Et celui qui enregistre le meilleur résultat c'est le lait de la marque du consommateur C'est qui le patron qui pourtant n'a pas le label bio... En revanche pour les pommes l'un des fruits les plus traités en agriculture traditionnelle, les fruits bio sont totalement exempts de pesticides. La différence pour les bananes est beaucoup moins flagrante. Au rayon œufs, trois marques traditionnelles obtiennent d'aussi bonnes notes que les meilleures marques bio.

Dominique Esway