Toutes les émissions

La minute conso

des roses équitables
des roses équitables

Dites le avec des fleurs équitables

La fête des mères c'est dimanche et nombre d'entre vous vont offrir des fleurs à cette occasion. Mais il y a fleurs et fleurs

86 % des Français insistent sur le fait que c'est l'intention qui compte et pas le prix du cadeau ... Quand on leur demande à elles ce qu'elles souhaitent, quatre sur dix répondent qu'elles préfèrent un repas en famille. Les cadeaux arrivent loin derrière dans cette étude réalisée par yougov pour ma réduc.com. 10 % seulement préfèrent recevoir des fleurs ou un cadeau fait main et 8 % un produit de beauté ou un parfum. Vous voilà donc prévenus pour éviter les gaffes.

Pour la fête des mères on offre souvent des fleurs

Pour les fleuristes c'est une aubaine. 10 % des Français offrent en effet des fleurs à cette occasion. Pour un budget qui devrait avoisiner en moyenne 24 euros. Et cette année, beaucoup mettent l'accent sur les fleurs équitables. Il garantit qu'elles ont été cultivées dans des conditions dignes pour les travailleuses puisque ce sont majoritairement des femmes qui sont employées mais aussi respectueuses de l'environnement. Depuis avril, on trouve des roses kényanes labellisées Max Havelaar dans les magasins Super et Hyper U. Et pas seulement pour ce weekend de fête des mères. Le groupe Lidl commercialise des fleurs et des plantes équitables avec le le label FFFP. Le site Aquarelle, numéro un en Europe des ventes de roses en ligne aussi se met à la fleur équitable. En tout cas pour ses roses de 40 centimètres de haut qui représentent presque la moitié des ventes.

Et si on veut acheter des fleurs françaises ?

C'est beaucoup plus difficile. Il faut savoir que 85 % des fleurs coupées vendues en France sont cultivées à l'étranger. Pour faire valoir ces productions et se différencier de la concurrence, le ministère de l'agriculture a lancé l'an dernier un label Fleurs de France. Qui garantit qu'elles ont poussé dans l'une des 4 000 pépinières de l'hexagone. Mais il ne séduit guère les fleuristes. Il faut dire que pour y avoir droit il faut proposer au moins 50 fleurs cultivées dans l'hexagone, un critère difficile à remplir pour les petits commerces.

Dominique Esway