Toutes les émissions

La minute conso

Fram à la recherche d'un sauveteur

Diffusion du lundi 16 novembre 2015 Durée : 2min

Trois repreneurs potentiels pour le groupe Fram. La Minute conso nous raconte aujourd'hui la saga de ce pionnier du tourisme de masse

   A l'origine Fram ce sont les initiales de Fer, Route, Air Mer. La société a été fondée par quatre amis en 1949 à Toulouse. Au début, elle affrète des cars et des trains pour emmener des touristes dans les Pyrénées, et en Espagne. En 1958 elle affrète son premier avion charter pour aller aux Baléares. Elle étend son périmètre au delà de la Méditerrannée, au Maroc, en Egypte, en Grèce, au Sénégal. Ce sont des voyages à forfait. Tout est compris, du vol à l'hébergement en passant par les repas et les animations. Et pour cela, la société créée ses propres hotels clubs. En 1970, Fram compte plus de 40 000 clients. En 1984 le label Framissima voit le jour pour distinguer les formules haut de gamme. Et onze ans plus tard, c'est la marque Framéco qui vient labelliser les hôtels les moins chers.

Au tournant du 21ème siècle, la donne change

Fram refuse de se faire racheter par le géant allemand TUI. La société cherche à grandir pour échapper aux convoitises mais rate plusieurs acquisitions. Viennent les attentats de New York, ceux de Djerba la guerre en Irak et l'épidémie de Sras en Asie qui plombent le tourisme ... Et qui s'ajoutent aux querelles entre les actionnaires familiaux, héritiers des fondateurs. Georges Colson qui a dirigé le groupe et sa sœur Marie-Christine Chaubet qui a pris sa succession. En 2003, les comptes plongent dans le rouge. Georges Colson renvoie sa sœur pour nommer un professionnel du secteur à la tête de l'entreprise. Le conflit s'envenime. Sa sœur l'attaque au tribunal. Une guerre familiale pèse sur l'entreprise.

Et Fram rate le virage du low cost et du numérique

Elle ouvre son premier site en 2004 mais il est réservé aux professionnels. Il faudra attendre deux ans de plus pour que les clients puissent acheter leurs voyages sur internet. 4 000 personnes travaillent dans le groupe. En 2007 le voyagiste réalise presque un demi milliard d'euros de chiffre d'affaires mais très peu de bénéfices. Il compte cette année là plus de 520 000 clients. Thomas Cook fait une offre de reprise qui est rejetée par une partie de la famille. Les difficultés conduisent à un premier plan social en 2012. Les hôtels de Fram en Afrique du nord ont du mal à se remplir depuis les printemps arabes. Mais le groupe a un atout de maître : sa marque qui est une des plus connues dans le tourisme.

Dominique Esway