Toutes les émissions

La minute conso

Gare aux arnaques dans le solaire et l'éolien

Diffusion du mercredi 2 décembre 2015 Durée : 2min

Les vendeurs de panneaux solaires dans le collimateur de la Direction de la répression des fraudes.

 La Répression des fraudes a passé en revue les pratiques commerciales de 73 entreprises qui vendent des panneaux solaires ou des éoliennes individuelles aux particuliers. Et pour cause : elle a reçu l'an dernier plus de 2 500 plaintes, dont 1 800 pour pratiques commerciales trompeuses. Le résultat de l'enquête est affligeant : plus d'un dossier sur deux ne respecte effectivement pas les règles ... Et les entreprises qui ont reçu le label officiel RGE ce qui veut dire Reconnu garant de l'environnement ne valent pas mieux que les autres. Il faut savoir que depuis l'an dernier, on est obligé de passer par un artisan ou une entreprise labélisé RGE si on veut financer ses travaux avec un éco-prêt à taux zéro ou un crédit d'impôt développement durable .

Quelle est l'arnaque la plus fréquente ?

Les vendeurs vous trompent en vous annonçant que vous allez participer à un programme d'évaluation énergétique de votre logement. Et ils vous font signer un soi-disant bon d'étude ou bon de candidature .... Sauf qu'en fait il s'agit bel et bien d'un bon de commande ferme. Deuxième tromperie fréquente : le commercial fait une évaluation devant vous de ce que ça va vous coûter et ce que ça va vous rapporter. Qui prouve bien sûr que vous avez intérêt à investir. Sauf qu'il ne vous laisse pas ce document. Or les perfomances sont surévaluées, voire largement surévaluées. Ce qui fausse toute donc toute l'analyse économique qui va justifier l'installation, l'investissement et souvent le crédit qui va avec. Pour renforcer le poids de leur argumentaire, les entreprises usent et abusent de leur partenariat avec ERDF le gestionnaire du réseau d'électricité.

Et le pire c'est qu'il est difficile de se sortir du piège

Normalement quand on vous démarche à domicile vous avez certaines garanties. Vous disposez notamment d'un délai de 14 jours pour changer d'avis et vous rétracter. Et l'entreprise ne peut pas encaisser le moindre centime avant sept jours. Or le document que le commercial vous a fait signé est souvent antidaté .... Ce qui vous prive du délai de rétractation. Et vous avez versé une partie de l'argent puisqu'on vous a expliqué que c'est le seul moyen de faire démarrer le chantier... Quant aux contrats de crédit, ils sont au mieux confus, au pire franchement illégaux. Les arnaques sont si nombreuses que la Répression des fraudes a décidé de placer le secteur sous surveillance. Et elle encourage les consommateurs à porter plainte.

Dominique Esway