Toutes les émissions

La minute conso

un ancien meuble hifi de Grundig sur Le Bon Coin
un ancien meuble hifi de Grundig sur Le Bon Coin

Grundig, l'histoire d'une marque allemande passée sous contrôle turc

Diffusion du lundi 4 juillet 2016 Durée : 2min

Grundig la marque allemande de hifi et d'électroménager fête cette année ses 70 ans. Et elle va faire un retour en force dans les rayons

C'est la volonté de son actionnaire turc. Depuis 2008, la marque allemande appartient en effet au groupe Arcelik qu'on connaît en France sous sa marque d'électroménager Beko. Grundig a été créé en 1946 par Max Grundig un ingénieur allemand. Il lance d'abord sur le marché une radio qui a un énorme succès. Grundig deviendra dans les années 50 le premier fabricant de radios en Europe. En 1953, la société met sur le marché son premier poste de télévision, un an après le lancement de la première chaîne en Allemagne. Elle sort aussi le premier magnétophone portable.

Dans les années 60 Grundig se développe en l'Europe

En 1957, l'entreprise se diversifie en rachetant deux fabricants de machines à écrire Triumph et Adler. Il construit des usine de magnétophones à Bayreuth à Belfast en Irlande du Nord et au Portugal. Et des usines de téléviseurs, notamment en Lorraine à Creutzwald. Ce site emploiera jusqu'à 1 200 personnes jusqu'à sa mise en redressement judiciaire en 1995. Sur fond de déroute de l'électronique grand public européenne, vaincue par la concurrence japonaise et l'incapacité des dirigeants à s'allier pour y résister. Sans parler des blocages de l'autorité de la concurrence européenne qui freine tout rapprochement .

Et le groupe continue à innover

Il invente la première télécommande à ultrasons sans fil. On peut changer de chaîne sans bouger de son fauteuil. En 1967, les postes de télévision de la marque sont parmi les premiers à passer à la couleur. C'est aussi l'année du premier lecteur de cassette compact qui sera suivi du lecteur de cassette pour les voitures. Et pour les fans de son, Grundig lance un système modulable que l'on compose soi-même. On choisit sa radio, ses amplificateurs, sa platine son magnétophone et ses hauts parleurs séparément pour en faire une chaîne hi fi sur mesure. Viendront ensuite les magnétoscopes, les radio réveils et les radios RDS pour les voitures.

Les difficultés arrivent dans les années 90

A la fin des années 80, Philips se voit confier la gestion de l'entreprise par le fondateur Max Grundig qui meurt cinq ans plus tard. Les délocalisations de production commencent vers les pays d'Europe qui subventionnent ces transferts d'activité. Grundig s'enfonce dans les difficultés et dépose dépose le bilan. La société est reprise par des actionnaires anglais et passe en 2008 sous le contrôle du groupe turc Arcelik. Le Turc veut maintenant faire de Grundig sa marque haut de gamme.

Dominique Esway