Toutes les émissions

La minute conso

Les acides gras trans sont partout
Les acides gras trans sont partout © Maxppp - Jean Francois FREY

Il faut supprimer les acides gras trans dit l'OMS

Diffusion du mercredi 16 mai 2018 Durée : 2min

L'Organisation mondiale de la santé part en guerre contre les acides gras trans industriels qui sont très utilisés par l'industrie agro alimentaire

L'enjeu est de taille puisque selon l'OMS ces matières grasses industrielles provoquent chaque année la mort de 500 000 personnes dans le monde. Le directeur général de l'Organisation n'y va pas par quatre chemins : les acides gras trans sont des produits chimiques toxiques inutiles et meurtriers. En les supprimant, l'OMS affirme qu'on peut sauver 10 millions de vies. Alors ces acides gras sont des huiles qui sont partiellement hydrogénées. Elles existent depuis le début du 20 ème siècle mais elles se sont surtout répandues depuis les années 50. L'avantage pour les industriels c'est qu'elles permettent une meilleure texture et une meilleure conservation des produits. On en trouve dans toutes les fritures, dans les plats industriels, les pizzas, les quiches, les margarines, les viennoiseries industrielles, les gâteaux et biscuits, les en-cas salés, les soupes déshydratées les barres chocolatées, les pains de mie, les céréales ... etc  

Comment les éviter ? 

En attendant que le gouvernement prenne des mesures, on peut déjà réduire sa consommation. Le problème c'est que les industriels ne sont pas obligés d'indiquer sur leurs produits la teneur en acides gras trans. Difficile donc de choisir ses aliments en fonction de ce critère. Mais on peut traquer les mentions huiles végétales hydrogénées ou partiellement hydrogénées. Evidemment, le plus simple c'est que les pouvoirs publics interdisent leur utilisation. C'est d'ailleurs ce que réclame l'OMS. Il y a deux ans déjà le Parlement européen a demandé à la Commission européenne de fixer une limite. Elle a jusqu'à octobre pour faire une proposition. Au Canada où l'étiquetage est obligatoire, les acides gras trans ont pratiquement disparu parce que les consommateurs n'achetaient plus les produits qui en contiennent.   

Mais est-ce que c'est techniquement possible ? 

Le Danemark, qui est le premier pays à s'être attaqué au problème dès 2003, a quasiment éliminé ces acides gras trans, en fixant des limites d'utilisation très basses pour les industriels. Et du coup, enregistré une baisse des décès par maladie cardiovasculaire plus rapide qu'ailleurs. Il a été suivi par l'Autriche, l'Islande, la Lettonie, la Norvège, la Hongrie et la Suisse. En tout, quarante cinq pays ont déjà pris des mesures contres les acides gras trans. En Argentine ils presque disparu. Ils seront interdits en Thaïlande le mois prochain Et partout où les acides grands trans ont été remplacés, le goût des aliments n'a pas changé et leur prix non plus.  

Dominique Esway