Toutes les émissions

La minute conso

Progressivement, il s'installe
Progressivement, il s'installe

L'affichage environnemental démarre doucement

Diffusion du mercredi 12 avril 2017 Durée : 2min

L'affichage environnemental dont on parle depuis des années va enfin démarrer

L'idée c'est de permettre aux consommateurs de connaitre l'impact environnemental des produits qu'ils achètent. En espérant qu'ils donneront la préférence aux produits les plus vertueux.... L'objectif est aussi d'inciter les fabricants à prendre en compte cette contrainte dès la conception de leurs produits pour diminuer leur empreinte environnementale. Une première expérience a été menée par 168 entreprises en 2011 et 2012. Elle a permis de mettre au point les critères à utiliser pour chaque produit. Maintenant, on passe à une deuxième phase qui concerne les secteurs de l'ameublement, des textiles et de l'hôtellerie. Mais aussi les produits alimentaires du groupe Casino et les appareils électroniques vendus par la FNAC.

Donc cela ne concerne pas tout le monde

Non effectivement parce que pour le moment c'est sur la base du volontariat. Personne n'est encore obligé de publier ces informations. Sur les étiquettes qui ont été testées, on trouve trois critères qui sont objectifs et comparables. D'abord les émissions de CO2 et ensuite deux critères qui varient selon les produits. Pour les lessives par exemple, le fabriquant mentionne la pollution et la consommation de l'eau. Pour les jeans la pollution de l'eau et la consommation d'énergie non renouvelable. Pour les yaourts, la pollution de l'eau et la perte de biodiversité. Avec pour chaque critère, un note de A à E comme les frigidaires ou les lave-vaisselle...

Les consommateurs sont-ils demandeurs ?

Oui selon la première expérience, ils sont très intéressés. Ils veulent savoir ce qui se passe en amont, avant le moment où ils achètent un produit. Un consommateur sur deux se dit prêt à payer 20 % plus cher pour un produit qui a la meilleure note. Globalement, les consommateurs trouvent que la note environnementale est plus importante que la marque... Par exemple si le produit est recyclé il est mieux noté que s'il ne l'est pas. Si le camion qui a livré les produits repart à vide, le produit lui-même aura une moins bonne note que si le transporteur a pu organiser un chargement pour le trajet retour... Pour les entreprises c'est un moyen d'améliorer leurs méthodes de production depuis les matières premières et jusqu'à l'emballage dans le rayon. C'est donc un pas dans la bonne direction sauf que pour être efficace, cet affichage doit être obligatoire. Tant qu'il ne l'est pas, les enquêtes ont démontré que les consommateurs n'en tiennent guère compte...

Dominique Esway