Replay du mardi 26 février 2019

L'électroménager en panne

Le marché de l'électroménager est en panne malgré le succès que quelques produits. Ce qui en dit long sur nos nouvelles habitudes de consommation

Les ventes de cuisinières s'effondrent au profit des tables de cuissons et des fours intégrés
Les ventes de cuisinières s'effondrent au profit des tables de cuissons et des fours intégrés © Maxppp - Richard B. Levine

En tout il s'est vendu pour un peu plus de huit milliards d'euros d'électroménager l'an dernier. Soit à peu près autant que l'année précédente alors qu'on compte maintenant dans ces ventes les ventilateurs, les radiateurs d'appoint et les appareils qui traitent l'air. L'an dernier, les ventes de fours, de cuisinières et de hottes ont plongé de 2 %. Les gros appareils ont baissé de presque 1 %. Les appareils à poser reculent de un et demi pour cent alors que les ventes de ceux que l'on peut intégrer à des meubles sont stables d'une année sur l'autre. Pour les professionnels, ce trou d'air s'explique par la baisse des mises en chantier de logements neufs. Qui dit moins de logements neufs, dit forcément moins d'électroménager. Et la crise des gilets jaunes a freiné les achats en général.    

Et pour le petit électroménager ?  

Là les ventes ont augmenté de 0,5 % l'an dernier. Mais certains produits font un carton. C'est le cas par exemple des aspirateurs balais qui font un retour en force et dont les ventes progressent de presque 50 %. Les robots aspirateurs aussi se vendent bien avec une hausse de 15 %. Et puis les ventilateurs aussi ont du succès avec une augmentation des ventes de 11 %, ce qui est directement lié à la hausse des températures l'été dernier.  Côté cuisine, les cuisinières sont en très net recul. En revanche on achète toujours plus de gaufriers, d'appareils à raclette, des appareils qu'on appelle le fun cooking. Autres machines qui plaisent, les robots cafés qui font à la fois moulin et cafetière et les défroisseurs vapeur. 

Quels sont les critères de choix des consommateurs ? 

Ils veulent d'abord consommer moins d'énergie et moins d'eau et de plus en plus ils cherchent des produits qui sont fiables et qui vont durer longtemps. Et pour utiliser moins de détergents, une grande majorité se dit prête à utiliser le nettoyage à vapeur. Mais ils demandent aussi des appareils faciles à utiliser et si possible multifonctions. Ce qui explique que c'est dans les grandes surfaces spécialisées qu'ils vont, de préférence, pour acheter leur électroménager. Et de moins en moins dans les grandes surfaces alimentaires ou sur internet.   

Dominique Esway

Mots clés: