Toutes les émissions

La minute conso

La brasserie Guinness de Dublin, aujourd'hui transformée en musée
La brasserie Guinness de Dublin, aujourd'hui transformée en musée © Maxppp - Vincent Isore

La Guinness menacée par le Brexit

Diffusion du lundi 4 février 2019 Durée : 2min

Le Brexit attise les tensions en Irlande. La sortie du Royaume Uni de l'Union Européenne pourrait se traduire par la mise en place d'une frontière entre la République d'Irlande au sud et la province britannique au Nord. La Minute conso raconte la saga de Guinness, l'entreprise la plus connue du pays

La brasserie porte le nom du fondateur Arthur Guinness. Il signe en 1759 un bail de 9 000 ans pour exploiter une brasserie de Dublin  qui était abandonnée. Au début, il produit une bière blonde tout-à-fait classique.  C'est un succès en Irlande et en 1769, les premiers fûts sont envoyés en Angleterre. Mais elle fait face à la concurrence croissante d'une bière brune, qui est la préférée des ouvriers, la "porter" pour reprendre son nom anglais. Arthur Guinness stoppe sa production et se lance sur ce créneau en 1799. Le temps de mettre sa formule au point, il sort sa première brune en 1801.    

Son fils reprend l'affaire à son décès en 1803 

Portant le même prénom que son père, c'est lui qui rédige la recette définitive en 1821. Les grains d'orge grillés et le malt torréfié lui donnent sa couleur sombre et l'utilisation d'azote au moment du tirage qui rend sa mousse épaisse et ses bulles fines. Ce qui explique que cette bière n'ait pas le même goût quand elle est vendue en bouteilles ou en canettes. En 1850 un nouvel héritier Benjamin Guinness arrive à la tête de la brasserie. L'année suivante il est élu maire de Dublin,  puis député au Parlement britannique et finalement anobli en 1867. Son fils Edward lui succède en 1868. Il double les capacités de la brasserie de Dublin. Et elle s'exporte un peu partout dans le monde. La production dépasse les trois millions de barils en 1914.   

Changement de dimension en 1986

En 1986 Guinness rachète l'Ecossais Distillers Company qui contrôle notamment les whiskies Johnnie Walker, Ballantine et  Chivas. Et en 1997 l'entreprise fusionne avec GrandMet, un énorme groupe agro alimentaire pour faire émerger Diageo. Au grand dam du français LVMH qui avait noué des liens avec Guinness. Guinness écoule 25 000 hectolitres de bière par jour dans le monde, soit cinq millions de pintes, dont un cinquième dans la seule Irlande. Mais le Brexit menace. La bière est en effet fabriquée à Dublin mais conditionnée à Belfast, en Irlande du nord. Elle revient ensuite dans la République avant d'être exportée dans le monde.

Dominique Esway