Replay du lundi 1 mai 2017

La minute conso du lundi 1 mai 2017

Les restaurants Hippopotamus vont changer de patron. Leur maison mère est racheté par le groupe Bertrand qui contrôlé, entre autres, les plus grandes brasseries parisiennes mais aussi Burger King. La Minute conso raconte aujourd'hui la saga d'Hippopotamus

Hippopotamus à Bordeaux
Hippopotamus à Bordeaux

Et comme souvent derrière les entreprises de restauration, on trouve un patron autodidacte. C'est en 1968 que Christian Guignard se lance dans le métier. Son père qui a un restaurant près des Champs Elysées a des problèmes de santé. Le fils plaque ses études de médecine pour l'aider. Il remonte l'affaire et la revendu deux ans plus tard en 1970. Et décide de créer un restaurant qui s'inspire des steaks houses qu'il a vues aux Etats-Unis. La formule est totalement nouvelle en France. Il n'existe alors pas de restaurant spécialisé dans un seul produit. Le succès est au rendez-vous. Le groupe Casino entre au capital pour financer le développement. Plusieurs Hippopotamus ouvrent les uns après les autres. D'abord à Paris puis dans toute la France.

En 1992, le fondateur revend son groupe

Sur fond de désaccord entre les actionnaires, Christian Guignard cède son affaire à Jean-Paul Bucher, qui dirige le groupe Flo du nom de la célèbre brasserie parisienne qu'il a racheté en 1968. A partir de là, Bucher qui avait débuté comme apprenti en Alsace à 14 ans a fondé un empire de la restauration qui possède notamment quelques grandes brasseries parisiennes de la Belle époque comme la Coupole à Montparnasse, ou Bofinger à la Bastille. Il rachète donc Hippopotamus. Qu'il revendra avec tout son groupe en 2005 au milliardaire belge Albert Frère. A l'époque il y a 150 restaurants et 6 500 salariés. Là dessus arrivent diverses crises alimentaires avec la vache folle mais aussi économique. Les Français limitent leurs sorties au restaurant. Et préfèrent un burger aux grillades d'Hippopotamus. A cela s'ajoutent les attentats et la baisse du tourisme. Le groupe Flo croule sous les dettes.

Mais il y a un candidat à la reprise ...

C'est le groupe Bertrand fondé par Olivier Bertrand. En 20 ans, cet autodidacte auvergnat a bâti lui aussi un empire de la restauration. Il a fondé une chaîne de sandwich haut de gamme Bert's et racheté plusieurs fleurons comme le très chic salon de thé Angelina, la brasserie Lipp de St Germain des prés ou le Procope le plus vieux café de Paris. Son groupe assure la restauration au Château de Versailles, au Musée Picasso et sous la coupole du Printemps. Mais il a aussi mis la main sur les fast foods Quick et sur Burger King avec qui il compte bien damner le pion à McDonald en France. Avec le rachat du groupe Flo il deviendra le numéro deux en France. Reste à obtenir le feu vert de l'Autorité de la concurrence.

Mots clés: