Toutes les émissions

La minute conso

Les consommateurs français parmi les plus pessimistes
Les consommateurs français parmi les plus pessimistes

La minute conso du vendredi 3 mars 2017

Diffusion du vendredi 3 mars 2017 Durée : 2min

Les consommateurs français sont pessimistes selon la dernière enquête de l'observatoire Cetelem. Et ce n'est pas bon signe pour l'économie du pays

Les Français sont même, une fois de plus, parmi les plus pessimistes en Europe. Mais cette année, cela va plus loin. Quand on leur demande quel mot illustre le mieux leur état d'esprit actuel, les Français répondent la colère.... qui vient avant la méfiance et l'inquiétude... qui sont citées en premier par nos voisins européens. Un Français sur cinq se dit même exaspéré. Et un sur deux pense que d'ici deux ans la situation aura empiré .... Les Français n'accordent que 4 et demi sur dix à la situation générale du pays, comme l'an dernier alors que presque partout ailleurs on perçoit une amélioration. Et notamment les Allemands, les Britanniques et les Danois.

Et comme ils sont inquiets ils ne dépensent pas

C'est une autre preuve qu'ils ne sont pas rassurés sur ce que l'avenir leur réserve. Les Français sont plus nombreux que l'an dernier à vouloir épargner. L'une des raisons c'est que 80 % d'entre eux, là encore un record en Europe, s'inquiètent pour leurs enfants. Un sur deux préfère essayer de mettre de l'argent de côté pour parer à un éventuel coup dur. Et la majorité indique qu'elle ne peut pas dépenser plus parce qu'elle n'en a pas les moyens. Cela dit, un petit tiers envisage d'augmenter ses dépenses. Là encore il y a des conditions. Les consommateurs français font confiance aux marques à condition qu'elle proposent des services, qu'elles aient une bonne réputation et qu'elle ait aussi une bonne éthique. Et en Europe, ce sont les plus grands fans d'économie collaborative. Ils vendent et achètent des objets d'occasion, font du co-voiturage et louent des logements à des particuliers plus facilement que les citoyens des autres pays. En revanche, ils sont plus frileux quand il s'agit d'échanger...

Ce qui s'explique par leur sentiment sur leur pouvoir d'achat

Sûrement. La majorité estime que son pouvoir d'achat a baissé. Nous sommes le seul pays d'Europe où les consommateurs ont ce sentiment. Alors que les chiffres de l'Insee montrent le contraire. Mais 8 % seulement des Français l'ont constaté ou sont prêts à l'admettre quand on les interroge. Quoi qu'il en soit c'est leur ressenti qui poussera les consommateurs à faire des achats ... ou à limiter leurs dépenses. Pour que la confiance soit restaurée et avec elle l'envie de dépenser, les Français attendent d'abord que la situation économique s'améliore, que leur sécurité soit assurée et que leurs revenus augmentent... autant de messages à faire passer aux candidats à l'élection présidentielle.

Dominique Esway