Toutes les émissions

La minute conso

Nissan a remplacé la marque Datsun en 1981
Nissan a remplacé la marque Datsun en 1981 © Maxppp - Alexandre Marchi

La saga de Nissan, l'allié de Renault

Diffusion du lundi 8 octobre 2018 Durée : 2min

Le Mondial de l'auto continue à Paris. Mais il y a plusieurs grands absents cette année. Comme le constructeur japonais Nissan, l'allié de Renault.

A sa fondation en 1911, l'entreprise s'appelle Kawaishisha. Il lui faut trois ans pour sortir sa première voiture qui est baptisée la DAT. Elle roulait à 32 kilomètres heure maximum. En 1926, cette entreprise fusionne avec un petit constructeur et ils s'installent à Osaka. Comme les voitures sont des échecs, la nouvelle société se reconvertit dans les camions. Mais relance une voiture en 1930. Rachetée l'année suivante, elle créée un nouveau modèle dérivé d'une Austin anglaise sous la marque Datsun. En 1934, le constructeur est racheté par le groupe Nihon Sangyo qui veut dire industrie du Japon, qui la rebaptise Nissan.  

Mais les voitures s'appellent toujours Datsun 

La production se développe jusqu'à la deuxième guerre mondiale. L'entreprise est démantelée en 1945 pour avoir participé à l'effort de guerre. Deux ans plus tard, elle reprend la fabrication de voitures sous licence britannique jusque dans les années 50. Elle lance alors ses propres modèles. Et notamment un 4X4 inspiré des véhicules militaires qu'elle a construit pendant la guerre. Puis toute une série de Datsun, de toutes les tailles. Elle commence à exporter en 1958 d'abord vers les Etats-Unis et quatre ans plus tard vers l'Europe. La marque Datsun qui était utilisée pour les voitures vendues hors du Japon est supprimée en 1981 au profit de Nissan. En 1984, le groupe ouvre en Angleterre une usine puis un centre de recherche.   

Tout va bien jusque dans les années 90

Nissan s'implante partout et investità tour de bras pour essayer de rivaliser avec Toyota. Elle multiplie les modèles notamment haut de gamme pour séduire le marché américain, le premier du monde. Et elle accumule les pertes. Au point de frôler la faillite en 1998. Ses tentatives de rapprochement avec d'autres constructeurs échouent jusqu'à ce qu'elle rencontre Renault alors dirigé par Louis Schweitzer. Renault prend 44 % du capital du Japonais, et nomme Carlos Ghosn à la direction de Nissan avec pour mission de redresser les comptes. Il supprime 21 000 emplois, mais fait de l'alliance Renault Nissan le quatrième constructeur mondial. En 2013 Nissan relance la marque Datsun pour des véhicules low cost sur le modèle de Dacia qui a si bien réussi à Renault. Nissan a réalisé l'an dernier 92 milliards d'euros de chiffre d'affaires. L'entreprise a vendu l'an dernier un peu plus de 73 000 voitures en France.