Toutes les émissions

La minute conso

Poser du double vitrage, c'est le premier réflexe pour réduire sa consommation d'énergie
Poser du double vitrage, c'est le premier réflexe pour réduire sa consommation d'énergie © Maxppp - Jean-François Frey

La transition écologique en marche dans les foyers français

Diffusion du vendredi 30 novembre 2018 Durée : 2min

Pour la septième fois, Sofinco a interrogé les Français sur leur budget énergie. Un budget qui augmente d'année en année mais les consommateurs ne restent pas passifs

Pour les deux tiers des Français, il n'y a pas de doute : leur budget énergie a augmenté depuis cinq ans. Cela dit, 27 % trouvent qu'il est stable. En moyenne cette année, ils dépensent 163 euros par mois pour se chauffer avec des différences selon la taille du logement bien sûr. Il faut compter 260 euros quand on dispose de plus de 150 mètres carrés et 75 euros quand le logement mesure moins de 50 mètres carrés. Les consommateurs ne restent pas les deux pieds dans le même sabot. 32 % ont déjà fait jouer la concurrence entre fournisseurs d'énergie pour trouver un tarif plus intéressant. Et visiblement la transition énergétique est en marche puisque plus de  six personnes sur dix ont cherché à trouver une énergie renouvelable. A noter qu'un consommateur sur quatre surveille sa consommation via des services numériques ou des objets connectés.  

Dans leur vie quotidienne, que font-ils concrètement ?  

70 % d'entre eux ont déjà pris des mesures pour que leur logement consomme moins d'énergie. Les deux tiers des consommateurs ont posé du double vitrage, 44 % ont isolé leurs combles et presque autant ont isolé le toit et les murs. Ils sont moins nombreux à changer de mode de chauffage. 32 % ont changé de chaudière et 30 % ont acquis de nouveaux appareils de chauffage. Et il y a encore un tiers des consommateurs qui envisagent de faire ce genre de travaux à l'avenir  

Et comment financent-ils ces travaux ?   

Une très grande majorité d'entre eux n'a bénéficié d'aucun dispositif spécifique. Plus de six personnes sur dix ont financé ces opérations avec leur épargne et elles ont payé comptant. 24 % ont souscrit un prêt classique auprès de leur banque. 14 % seulement des consommateurs ont utilisé un prêt personnel travaux verts ou un prêt économie d'énergie. Le financement constitue souvent un frein pour les économies d'énergie et la transition écologique. 35 % des Français ne veulent pas s'équiper en énergie verte parce que cela coûte trop cher. Mais le vrai frein c'est le manque d'information. Plus d'un Français sur deux se plaint de ne pas savoir comment il peut passer aux énergies renouvelables.    

Dominique Esway